L'actualité régionale en bref

Sur la photo, au beau milieu d'étudiants du...

Agrandir

Sur la photo, au beau milieu d'étudiants du Séminaire Sainte-Marie, on retrouve la présidente d'honneur Véronique Buisson, associée fondatrice de La Philanthrope, et Patricia Corriveau, agente de développement en entrepreneuriat du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'entrepreneuriat scolaire comme fer de lance

Le DigiHub de Shawinigan a été le théâtre, vendredi, de la première édition du Startup Top-Chrono. Cette initiative du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan propose à une trentaine d'élèves du deuxième cycle d'écoles secondaires de participer à deux journées consacrées au développement de projets entrepreneuriaux. Le Séminaire Sainte-Marie ainsi que les écoles secondaires Val-Mauricie, du Rocher et des Chutes ont pris part à l'événement.

Sur la photo, au beau milieu d'étudiants du Séminaire Sainte-Marie, on retrouve la présidente d'honneur Véronique Buisson, associée fondatrice de La Philanthrope, et Patricia Corriveau, agente de développement en entrepreneuriat du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan.

Réfection du viaduc ferroviaire de l'avenue Saint-Marc: un budget prévu de 1,8 million $

La Ville de Shawinigan prévoit un budget de 1,8 million de dollars pour réparer le tablier de soutènement du viaduc ferroviaire de l'avenue Saint-Marc.

En assemblée publique régulière le 8 novembre, le conseiller du district de la Cité, Alain Lord, a déposé un avis de motion pour annoncer l'adoption prochaine d'un règlement d'emprunt à cette hauteur pour réaliser ces travaux.

À la fin octobre, la Ville de Shawinigan annonçait que la voie de droite en direction nord de ce viaduc sera fermée pour une durée indéterminée. Des travaux d'inspection de la structure avaient permis de déceler une «faiblesse» sur une des 22 poutres qui soutiennent le tablier. Avant cet examen, l'administration municipale n'avait jamais reçu le moindre indice de l'urgence d'une intervention à cet endroit.

«Ça s'est détérioré assez rapidement et on n'a pas pris de chance», confie le maire, Michel Angers. «On s'est fait rapporter que des morceaux de ciment étaient tombés. Nous avons donc envoyé des gens faire une inspection et on a vu l'état dégradé. Nous avons demandé à des professionnels de faire une évaluation et nous avons appris qu'il fallait changer (la poutre).»

Selon les premières vérifications effectuées, aucune aide financière ne semble disponible pour supporter la Ville dans ces travaux, qui devraient être effectués au printemps 2017.

En ce qui concerne l'autre tuile qui est tombée sur l'administration municipale à la fin octobre, aucune estimation des coûts n'est encore disponible pour la réfection du rang Saint-Pierre. Rappelons qu'à la suite d'intenses averses, une partie de la route s'est affaissée, rendant la circulation impossible dans ce secteur.

2400 visites au Cégep de Trois-Rivières

Le Cégep de Trois-Rivières a accueilli 2400 visiteurs lors de sa traditionnelle journée portes ouvertes du 8 novembre dernier. Au total, 1841 finissants du secondaire provenant de 25 écoles différentes se sont déplacés durant la journée et 559 visiteurs se sont ajoutés à l'équation au cours de la soirée afin de s'informer de l'offre de formation postsecondaire.

Les futurs étudiants de niveau collégial ont eu l'occasion de se familiariser au sujet des différents domaines d'études qui sont enseignés dans l'établissement scolaire trifluvien. Des ateliers informatifs leur ont notamment permis de voir les installations et les équipements en place.

Des enseignants, des étudiants et des intervenants du Cégep de Trois-Rivières ont également fait part de leur expérience et ont répondu aux questionnements des personnes présentes concernant les programmes d'études, la vie collégiale, l'aide financière, les résidences, les mesures d'aide, le soutien à la réussite et les sports.

Par ailleurs, le Cégep de Trois-Rivières offre la possibilité aux élèves de 5e secondaire de participer à l'activité Étudiant d'un jour. L'exercice propose aux étudiants de poursuivre leur réflexion en vivant une journée au sein du programme de leur choix.

Les citoyens de Charette devront patienter

Le pont situé sur le 3e Rang de la municipalité de Charette, au-dessus de la rivière Yamachiche, demeurera fermé jusqu'à la fin du mois de novembre en raison d'un prolongement des travaux de remplacement d'une structure. 

Un chemin de détour de 12 km, par la route 350 (boulevard Notre-Dame), la route 153 (boulevard Trudel ouest) à Saint-Boniface et le 3e Rang, sera proposé aux automobilistes. À noter que lesdits travaux pourraient être reportés en raison des conditions climatiques ou bien des contraintes opérationnelles.

Vote par anticipation dimanche

Même si un scrutin était devenu inévitable après la démission du maire Alain Drouin, l'arrivée de la conseillère Geneviève Dubois à la mairie de Nicolet, sans opposition, aura provoqué la tenue d'une élection partielle pour la remplacer. 

Et si celle-ci aura lieu le 20 novembre, c'est dimanche prochain, 13 novembre, que se tiendra le vote par anticipation, de midi à 20 heures, à l'École secondaire Jean-Nicolet.

Quatre candidats aspirent à occuper le siège laissé vacant, soit Réal Héon, Jonathan Lachapelle, Hélène Langis et Michel Paradis. Si ces deux derniers tentent un retour à la table du conseil municipal, M. Lachapelle est impliqué au sein du comité de citoyens de Nicolet.

Présidence de l'Association des restaurateurs du Québec: Claude Gauthier reconduit

L'Association des restaurateurs du Québec (ARQ) a annoncé que Claude Gauthier, du restaurant Castel des Prés à Trois-Rivières, agira de nouveau à titre de président de son conseil d'administration pour une deuxième année consécutive.

Sa nomination a été confirmée lors de l'assemblée générale annuelle des membres qui a eu lieu mercredi au Centre des congrès de Québec.

M. Gauthier poursuivra ainsi le travail entamé dans plusieurs dossiers majeurs dont, entre autres, la modernisation de la Loi sur les permis d'alcool, toujours au coeur des préoccupations de l'ARQ, l'augmentation du salaire minimum et l'implantation de la cuisine de rue dans certaines villes du Québec.

Un prix sur la recherche en histoire à l'UQTR

La Southern Historical Association de St. Petersburg, en Floride, vient de décerner le prix A.-Elizabeth-Taylor à la professeure Marise Bachand du département des sciences humaines de l'UQTR.

Ce prix a été accordé au meilleur article en histoire des femmes du sud des États-Unis par décision unanime du jury.

Une soixantaine d'articles scientifiques sont publiés chaque année dans ce champ de l'histoire américaine. «C'est une formidable reconnaissance de mes pairs», estime donc la professeure Bachand. «Les étudiants de l'UQTR qui assistent à mes cours sont fascinés par le double paradoxe du racisme et du sexisme dans un pays fondé sur les principes de liberté, d'égalité et de poursuite du bonheur», dit-elle.

Antoinette Elizabeth Taylor fut la première historienne à étudier le mouvement des suffragettes dans le sud des États-Unis.

Journée portes ouvertes au Collège Laflèche

Le Collège Laflèche accueillera les visiteurs le 13 novembre prochain à l'occasion d'une journée portes ouvertes. Celle-ci se tiendra de 13 h à 16 h 30.

Les personnes intéressées par le collège pourront visiter l'école et ses infrastructures, dont les laboratoires, en plus d'en apprendre davantage sur les programmes de l'institution d'enseignement lors d'ateliers. L'horaire de ces ateliers est disponible sur le site Internet du collège au clafleche.qc.ca/jpo.

Le CNETE du Collège Shawinigan fait belle figure

Le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) du Collège Shawinigan se retrouve en bonne position au palmarès des collèges en recherche du Canada.

Il se classe en effet au deuxième rang pour le nombre de partenariats de recherche dans la catégorie des petits collèges ayant un budget de moins de 50 millions de dollars par année. 

Il occupe également le 27e rang du palmarès des 50 meilleurs collèges canadiens en recherche appliquée, toutes catégories. Au niveau québécois, il se hisse au 11e rang.

Maxime Massicotte-Aubichon, Simon Dionne, Dominique Delagrave, Luc Belle-isle,... (Stéphane Lessard) - image 10.0

Agrandir

Maxime Massicotte-Aubichon, Simon Dionne, Dominique Delagrave, Luc Belle-isle, directeur général de la fondation Le Parrainage, ainsi que Maude Bourgeois, administratrice de l'organisme, sont au nombre des 15 participants qui tenteront d'atteindre le sommet du volcan Chimborazo.

Stéphane Lessard

À la découverte des Andes

Une quinzaine d'individus se sont alliés à la fondation Le Parrainage et tenteront de relever le défi de se hisser au sommet du volcan équatorien Chimborazo au mois de juin 2017. Chacun des participants devra amasser la coquette somme de 40 000 $, qui sera remise en totalité à l'organisme ayant pour mission d'encourager, de soutenir et d'appuyer les projets favorisant le mieux-être des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme.

Le périple s'échelonnera sur 10 jours et comportera également les ascensions de deux autres volcans, l'Imbabura (4609 mètres) et le Cayambe (5790 mètres), qui permettront aux aventuriers d'apprivoiser le milieu ainsi que le climat.

Dans le but d'être fin prêt sur le plan physique, le groupe prend part depuis plusieurs mois déjà à des séances d'entraînement spécifiques à l'accomplissement de leur quête. Une évaluation de la condition physique a aussi été réalisée par des kinésiologues du groupe Physi-K.

Des 15 participants qui se lanceront dans cette folle aventure, trois présentent une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme. Ce trio, formé de Dominique Delagrave, Simon Dionne et Maxime Massicotte-Aubichon, porte l'appellation d'athlètes et sera épaulé, entre autres, par plusieurs employés du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (MCQ).

À noter que le sommet du volcan Chimborazo, évalué à 6268 mètres d'altitude, est considéré comme le point le plus éloigné du centre de la Terre en raison du renflement du globe au niveau de l'équateur.

On peut voir Étienne Gélinas, président d'honneur de... (Courtoisie) - image 11.0

Agrandir

On peut voir Étienne Gélinas, président d'honneur de la 22e édition de Place aux jeunes MRC de Maskinongé, Lysanne Côté, agente de migration Place aux jeunes MRC de Maskinongé, Audrey Dessureault, participante, et Patricia Ladouceur, directrice générale par intérim au Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé.

Courtoisie

Maskinongé ouvre ses portes aux jeunes

Onze diplômés en génie et en administration ont récemment participé au 22e séjour exploratoire de groupe de Place aux jeunes MRC de Maskinongé. Des visites d'entreprises, des ateliers en lien avec l'employabilité et la vie dans la MRC ainsi que des rencontres avec des intervenants du milieu, entre autres, étaient au rendez-vous.  

On peut voir Étienne Gélinas, président d'honneur de la 22e édition de Place aux jeunes MRC de Maskinongé, Lysanne Côté, agente de migration Place aux jeunes MRC de Maskinongé, Audrey Dessureault, participante, et Patricia Ladouceur, directrice générale par intérim au Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer