Nouvelles manifestations anti-Trump à travers les États-Unis

À Los Angeles, des centaines d'étudiants ont défilé... (PHOTO Frederic J. BROWN, AFP)

Agrandir

À Los Angeles, des centaines d'étudiants ont défilé sur le campus de l'université UCLA.

PHOTO Frederic J. BROWN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Des centaines de personnes, en grande partie des étudiants, ont de nouveau manifesté à travers les États-Unis jeudi pour exprimer leur colère face à l'élection de Donald Trump à la présidence.

À Los Angeles, des centaines d'étudiants ont défilé sur le campus de l'université UCLA en brandissant des pancartes où on lisait «Dump Trump» («Lâchez Trump») et «L'amour écrase la haine».

«Au début, j'ai accepté son élection, mais quand j'ai vu (mercredi) le discours où Hillary (Clinton) reconnaît sa défaite, je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer», a dit à l'AFP Daisy Rivera, 24 ans.

«Je n'arrive pas à croire que nous avons élu ce raciste, xénophobe, misogyne président», a-t-elle ajouté.

Dès l'annonce de la victoire surprise du milliardaire mardi, c'est sur ce campus qu'ont eu lieu certains des premiers rassemblements.

Plus au nord, à San Francisco, quelque 1000 jeunes, surtout des lycéens, ont défilé, marchant du quartier financier vers la mairie en scandant «Ce n'est pas mon président!» et bloquant la circulation.

«Nous manifestons parce que nous voulons défendre nos droits et méritons d'être entendus», a déclaré Pamela Campos, 18 ans, au quotidien San Francisco Chronicle.

«Donald Trump n'est qu'un raciste. Il attaque tous les immigrants, tous les musulmans. J'ai vu tous mes camarades de classe pleurer hier», a-t-elle ajouté.

Des milliers d'étudiants ont également exprimé leur mécontentement dans plusieurs autres villes du nord de la Californie, y compris Napa et Hayward.

À New York, quelque 200 manifestants anti-Trump se sont réunis sur Washington Square dans Greenwich Village.

Des centaines d'autres ont battu le pavé à Baltimore, plus bas sur la côte est, selon les médias américains qui ont également signalé des manifestations étudiantes au Texas, tout au sud du pays, entre autres.

Mercredi, des dizaines de milliers de personnes étaient descendues dans les rues après l'annonce de la victoire du républicain. D'autres sont prévues pendant le week-end.

Pendant une campagne présidentielle particulièrement acrimonieuse, beaucoup d'Américains se sont indignés des propos du magnat de l'immobilier sur les femmes, les immigrés, en particulier hispaniques, les musulmans ou encore les réfugiés, et craignent désormais qu'il mette ses promesses en oeuvre lorsqu'il prendra ses fonctions le 20 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer