Paniers de Noël: la demande en hausse

Carole Dupont, coordonnatrice de la campagne des paniers... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Carole Dupont, coordonnatrice de la campagne des paniers de Noël, et Frédéric Trudelle, directeur général du Centre Roland-Bertrand, entourent Étienne et Maxime Vincent, directeur administratif et président du Groupe Vincent.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le mois d'octobre étant chose du passé, plusieurs organismes régionaux s'affairent à élaborer leur collecte de dons ou de fonds en vue de prêter main-forte aux familles moins bien nanties.

C'est le cas du Centre Roland-Bertrand, qui, pour une 27e fois, organise sa campagne de paniers de Noël dans l'optique de répondre à l'ensemble des demandes qui sont sans cesse grandissantes au sein des secteurs de Shawinigan et de Shawinigan-Sud.

Ce n'est pas un secret pour personne, le coût de la vie a grimpé ces dernières années, tandis que le revenu des personnes démunies est essentiellement demeuré identique. Le Centre Roland-Bertrand, bien au fait de cette situation déplorable, tente d'atténuer cette problématique en récoltant des denrées non périssables et en s'alliant à diverses organisations afin de tenir des événements qui serviront à pallier ladite demande des gens en situation de pauvreté.

«En 2015, on a eu 220 nouvelles demandes d'aide alimentaire. C'est beaucoup comparativement aux autres années. Pour les paniers de Noël, ça se traduit de la même façon. Chaque année, il y a toujours une hausse d'approximativement 20 paniers. Un jour où l'autre, je pense que cette hausse sera plus grande que ça. Avec le coût de la vie qui augmente, les gens ne seront plus en mesure d'absorber cette hausse», analyse le directeur général du centre, Frédéric Trudelle.

Si l'on se fie à ses propos, le nombre de paniers de Noël à confectionner devrait donc excéder le cap du millier puisque ce sont 995 offrandes qui ont trouvé preneur l'année dernière, pour ainsi aider 1511 adultes et 662 enfants dans le besoin.

L'organisme shawiniganais travaillera à l'unisson en compagnie du Groupe Vincent, un associé de longue date, qui agira à tire de président d'honneur pour la campagne 2016. D'ailleurs, le président de la bannière automobile n'avait pas encore reçu la proposition de partenariat du Centre Roland-Bertrand que déjà son personnel l'implorait de faire partie de l'aventure.

«Pour être franc, les employés sont venus me voir et m'ont dit "on fait ça", avant même que je le sache. Donc, quand [l'offre] est arrivée sur mon bureau, je n'avais pas le choix, indique Maxime Vincent, le sourire fendu jusqu'aux oreilles. Ça n'a pas été long, on a accepté sur le champ. C'est naturel pour nous de redonner à notre région. C'est un organisme très bien monté et ficelé. Pour nous, c'est une association parfaite.»

La générosité du Groupe Vincent sera mise de l'avant avec la remise d'un montant de 20 $ pour chaque essai routier qui s'effectuera en novembre et en décembre.

D'autres organisations contribueront à leur manière en offrant l'un de leurs services ou bien en quémandant la bonté des citoyens. La microbrasserie le Trou du Diable proposera un souper de type encan, le 17 novembre, au coût de 40 $, tandis que la rôtisserie St-Hubert de Shawinigan tiendra un déjeuner-bénéfice, le 26 novembre, pour la modique somme de 8 $.

Le Canadian Tire de Shawinigan, pour sa part, suggérera à sa clientèle de faire un don de 25 cents à ses caisses et Culture Shawinigan permettra aux citoyens qui déposeront des denrées non périssables de bénéficier d'une formule 2 pour 1 sur l'achat de billets de spectacles.

Une guignolée des médias ainsi qu'un blitz téléphonique auront également lieu les 8 et 10 décembre, respectivement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer