Installations septiques: Maskinongé adopte un programme de financement

Roger Michaud...

Agrandir

Roger Michaud

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Maskinongé) Dans le but de faciliter l'accès à du financement à ses contribuables devant investir dans leurs installations de traitement des eaux usées, la Municipalité de Maskinongé met à leur disposition un programme d'aide offrant un taux d'intérêt avantageux.

Quelque 250 maisons de Maskinongé situées à l'extérieur du périmètre urbain ne rencontreraient pas les critères de conformité en matière de traitement des eaux usées. Certaines d'entre elles rejetent encore leurs eaux usées dans la rivière Maskinongé. Étant donné que le conseil veut que tout le monde se conforme aux règles environnementales d'ici décembre 2018, les élus ont décidé d'élaborer un programme de financement.

Ce programme invite les citoyens aux prises avec cette obligation à déposer une demande de financement. Si on considère qu'une installation septique peut coûter entre 8000$ et 15 000 $, le regroupement des demandes de financement déposées à la Municipalité aidera cette dernière à négocier un meilleur taux d'intérêt.

«Ce n'est pas tout le monde qui a les moyens maintenant de payer ces montants. Au lieu l'aller emprunter à une caisse ou à une banque à des taux de 6 ou 7 %, la Municipalité pourra négocier des taux de 2 %, 2,5 %, par exemples», commente Roger Michaud, le maire de Maskinongé.

Jusqu'à maintenant, une cinquantaine de formulaires ont été écoulés. Lorsque les demandes indiquant les montants estimés seront comptabilisées par l'administration municipale, celle-ci connaîtra le montant total à emprunter. 

Après avoir obtenu l'aval de Québec, la Municipalité financera le programme par règlement d'emprunt. Chaque personne inscrite au programme remboursera le capital et les intérêts sur une période de 20 ans par le biais de son compte de taxes.

Différents critères doivent être respectés. Tous les travaux devront être réalisés par un entrepreneur. La facture totale sera la preuve de la réalisation des travaux.

Un chèque conjoint sera émis à l'attention de l'entrepreneur et du propriétaire.

La date limite pour s'inscrire à ce programme d'aide est le 31 janvier 2017.

Selon M. Michaud, il n'y aura pas de passe-droit quand au respect de la date limite.

«Les gens sont au courant depuis le mois de mai, rappelle le maire. On a fixé la date au 31 janvier parce qu'on veut se laisser le temps de faire ensuite la demande au gouvernement pour le règlement d'emprunt et prévoir une tenue de registre. Après, on pourra emprunter en vue des travaux qui vont commencer en mai.»

Égout sur le boulevard

Maskinongé travaille aussi sur un projet pour allonger son réseau d'égout municipal vers une grande portion du Boulevard Est et du Boulevard Ouest et une partie des rangs Rivière Sud-Est et Sud-Ouest.

Quelque 40 propriétés faisant partie de la portion sud du périmètre urbain pourraient ainsi être branchées au réseau municipal.

Le projet est évalué à 1,6 million de dollars. Maskinongé a cherché à obtenir du financement auprès d'un programme tripartite pouvant couvrir au moins 80 % des coûts totaux.

Toutefois, l'argent pour ce programme de financement est déjà réservé.

La Municipalité demeure aux aguets advenant le lancement prochain d'une deuxième phase d'appel de projets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer