L'UPA promet un hiver chaud

Daniel Habel a été élu président de l'UPA... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Daniel Habel a été élu président de l'UPA du Centre-du-Québec jeudi et remplace le président sortant, Jean-Luc-Leclair.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Bécancour) Daniel Habel, le tout nouveau président de l'UPA du Centre-du-Québec, qui a été élu jeudi, a indiqué que les producteurs entendent tout faire pour éviter l'application du nouveau programme de crédit de taxes foncières et municipales prévue pour le mois de janvier et qui imposera aux producteurs des augmentations de l'ordre de 30 % à 40 %.

«En contraste avec les prévisions météorologiques qui nous annoncent un hiver froid, dans notre cas, ça va être sans doute un hiver très chaud», promet-il. «Ça ne passe pas le cap», martèle-t-il.

«On a fait des expertises, au niveau de l'organisation avec des cas types de producteurs réels et dans certains cas, ça représente des augmentations de milliers de dollars annuellement. C'est un coût que les producteurs ne peuvent pas supporter», fait-il valoir.

M. Habel estime que la réorganisation du programme va complètement à l'encontre des objectifs du milieu agricole et de ses besoins de reconnaissance par le gouvernement.

Jeudi, l'UPA du Centre-du-Québec a adopté une résolution d'urgence qui a été débattue à l'occasion de son assemblée générale annuelle.

La Confédération de l'UPA travaille sur ce dossier depuis plus d'un an, dit-il. «Au niveau de la Fédération régionale, de la sensibilisation a été faite auprès de quelques députés et nous passons aussi un message aux instances municipales», indique Daniel Habel dont le mandat s'amorce avec cette nouvelle bataille.

«La Fédération des municipalités du Québec est à la même place que nous», assure-t-il. «Ça ne nous amène pas là où ça devrait nous amener, c'est-à-dire vers une stabilisation du programme» ainsi qu'une reconnaissance et un soutien de l'agriculture, explique-t-il.

«J'ai le pressentiment que dans le courant de l'automne, des choses vont se passer et des actions vont probablement être commises aussi qui seront assez symboliques, selon moi», prévient le nouveau président.

M. Habel rappelle que les producteurs ont donné un «signal très clair, à la fin du printemps, lorsqu'on a pris connaissance du programme et qu'on a commencé à appliquer ça au cas par cas chez nous pour voir ce que ça donnait pour nos entreprises centricoises», dit-il. C'est ce qui a amené le dépôt d'une résolution d'urgence, jeudi.

Le nouveau président prévoit que les modifications au programme de crédit de taxes aura des conséquences graves pour l'agriculture. «Il y a des entreprises de taille plus modeste qui ne réussiront pas à passer le cap», assure-t-il.

La mesure vient aussi affecter les entreprises de plus grosse taille, prévient-il «parce qu'on parle d'actifs qui sont imposants», dit-il.

«Quand on parle d'imposition foncière, inévitablement, on subit un impact selon l'ampleur qu'on a», rappelle-t-il. «Selon le coussin dont elle dispose, l'entreprise peut être capable de faire face à une crise temporaire, mais là, on nous annonce une crise permanente», dit-il.

Daniel Habel prévoit que les conséquences de ce nouveau programme, à très court terme, «ne représente même pas une augmentation du coût du produit. C'est bien pire que ça. C'est carrément le démantèlement des entreprises. C'est l'effacement de ces entreprises-là sur le territoire.»

«C'est de la survie de familles dont il est question», souligne-t-il en précisant que ce n'est pas juste une question économique. «Notre préoccupation est beaucoup plus d'ordre humain pour les familles du milieu», précise-t-il.

«On veut des entreprises et des familles dans le milieu» afin de garder des gens dans les municipalités qui se dévitalisent, rappelle le président de l'UPA CQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer