Division de développement économique à Shawinigan: une nouvelle restructuration

Luc Arvisais, directeur de la division de développement... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Luc Arvisais, directeur de la division de développement économique de la Ville de Shawinigan.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) En manque de personnel à la suite de plusieurs départs, la division de développement économique de la Ville de Shawinigan vit une nouvelle restructuration, un an après l'arrêt des activités du Centre local de développement, qui avait déjà passablement chamboulé l'équipe. En théorie, trois postes doivent être pourvus, mais le directeur du service, Luc Arvisais, n'ose pas encore avancer à quoi ressemblera l'organigramme à la fin du processus en cours.

Les coupes imposées par le gouvernement du Québec avaient incité la Ville de Shawinigan à charcuter son centre local de développement en rapatriant environ la moitié des postes à l'hôtel de ville. En fait, au début 2015, le CLD employait 13 personnes. La nouvelle division passait à sept employés, en plus de Denis Morin, coordonnateur du volet entrepreneuriat, toujours payé par la Commission scolaire de l'Énergie cependant.

Des postes administratifs avaient été éliminés l'an dernier, mais aussi ceux de commissaire à l'économie sociale, de directeur général adjoint et d'analyste financier. Des mandats avaient aussi été combinés.

Au printemps, Marie-Claude Blais décidait de quitter l'organisation pour s'orienter en recherche à la Chaire interdisciplinaire de recherche et d'intervention dans les services de santé à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Son poste de conseillère en développement économique, volet industrie et projets spéciaux, a été affiché à l'interne. Le 4 juillet, le comité exécutif de la Ville l'attribuait à Marie-Josée Suzor, jusque-là conseillère en développement économique, volet commerce et service - développement d'entreprises. 

La division économique a encaissé deux coups durs à la fin de l'été. Martin Duchesneau, conseiller en développement économique, volet industrie et innovation, a quitté son emploi pour relever un nouveau défi dans le même domaine, mais chez Développement économique Canada. Johanne Caron, l'architecte de la cellule de mentorat à Shawinigan, démissionnait aussi à la surprise générale pour remplacer un congé de maternité à la direction régionale de Femmessor Mauricie.

M. Arvisais convient avoir été particulièrement ébranlé par le départ de M. Duchesneau, son bras droit avec qui il s'était appliqué à redresser le CLD à son arrivée, en 2007.

«Nous étions très déçus, même si on ne peut pas lui en vouloir», commente-t-il. «Ça aurait bientôt fait dix ans qu'on travaillait ensemble en développement économique à Shawinigan. Un des premiers gestes que nous avions posé après mon arrivée, c'était la création d'un poste de commissaire industriel. Nous avions finalement engagé deux personnes, dont Martin. C'était un élément très important dans notre équipe et ça nous a fait de quoi qu'il quitte. Ce sont des choses qui arrivent.»

À la suite de ce départ, Mme Suzor a hérité du siège de M. Duchesneau, au volet industrie et innovation. Voilà pourquoi la Ville cherche à nouveau à pourvoir un poste de conseiller en développement économique, volet industrie et projets spéciaux. Les candidats ont jusqu'au 26 octobre pour poser leur candidature.

Par ailleurs, M. Arvisais ne veut pas trop s'avancer sur les raisons du départ de Mme Caron. La principale intéressée laisse entendre qu'elle était mûre pour un nouveau défi, même s'il ne s'agit que d'un mandat d'un an. «Une opportunité s'est présentée et j'ai décidé de sauter sur l'occasion», commente-t-elle. «Je ne veux pas me fermer de portes; j'ai le goût de m'ouvrir à toutes les possibilités. J'étais très associée à un poste et j'avais le goût de faire valoir d'autres aptitudes. Dans le poste que j'occupais, j'avais fait le tour pas mal.»

Autre affichage

M. Arvisais indique que l'administration municipale profite de cette période de flottement pour se questionner sur la nature des postes. 

«Nous réfléchissons à la suite des événements», résume-t-il. «Nous en profitons pour voir si des ajustements doivent être apportés aux postes que nous avons. Nous sommes là-dessus.»

Sans rien confirmer, M. Arvisais confie qu'il s'attend à ce qu'un autre poste soit affiché au cours des prochaines semaines. «Mais je ne peux pas encore en préciser la nature.»

Si on se fie à l'organigramme présenté en août 2015, il resterait à pourvoir des postes de conseillers en développement en suivi d'entreprises et mentorat d'affaires et en commerce et service - développement d'entreprises.

Actuellement, outre M. Arvisais, l'équipe de développement économique de la Ville de Shawinigan est composée de Gabriel Beaudry-Soucy (commerce et service - prospection et promotion), Marie-Josée Suzor (industrie et innovation) et Roland Garceau (démarrage d'entreprise), sans oublier Denis Morin (entrepreneuriat), un prêt de la CS de l'Énergie. 

«Il faut réussir à être performant avec le nombre de personnes que nous avons actuellement», mentionne M. Arvisais. «On ne chôme pas!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer