Début des travaux à Place Belvédère

Ces maisons du boulevard des Forges à Trois-Rivières... (Olivier Croteau)

Agrandir

Ces maisons du boulevard des Forges à Trois-Rivières seront démolies dans les prochains jours afin de permettre les travaux préparatoires pour la construction le printemps prochain de la phase trois de Place Belvédère.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le projet d'agrandissement de Place Belvédère est sur le point de s'amorcer. Les maisons achetées par Jean-Claude Fortin, le propriétaire de cette résidence pour personnes âgées du boulevard des Forges à Trois-Rivières, doivent être démolies dans les prochains jours afin d'ériger le nouveau bâtiment de huit étages dès le printemps prochain.

Depuis quelques jours, les personnes qui circulent sur le boulevard des Forges ont pu constater qu'une clôture a été érigée autour des maisons qui seront démolies et que les arbres ont été coupés.

Après la démolition des maisons, les travaux consisteront à compacter le sol. Jean-Claude Fortin, le propriétaire de Place Belvédère, affirme qu'il souhaite limiter les impacts de ces opérations pour le voisinage. Pour cette raison, il n'utilisera pas la technique conventionnelle, qui consiste à laisser tomber un immense poids sur le sol, ce qui entraîne normalement des vibrations qui peuvent être dérangeantes sur près de 500 mètres. «Ce n'est pas agréable car ça dure trois semaines ou un mois. Nous avons une nouvelle technologie qui permet de limiter ces impacts», note le promoteur. 

«La plus basse des soumissions pour la compaction dynamique arrive normalement autour de 400 000 $ ou 450 000 $. Avec la nouvelle technique, ça va coûter un million $. C'est beaucoup plus cher, mais je ne veux pas déranger mon monde. Lorsqu'il n'y avait personne sur le terrain, ce n'était pas si pire. Mais là, la résidence est pleine.»  

Une fois le terrain préparé avant l'hiver, la construction de la nouvelle phase de Place Belvédère devrait débuter le printemps prochain. Et Jean-Claude Fortin affirme que les réservations vont bien. Plus de la moitié des appartements locatifs auraient déjà été réservés. En tout, ce bâtiment de huit étages comptera une centaine d'appartements ainsi qu'une vingtaine de condos avec services aménagés sur les deux étages supérieurs. «C'est sûr qu'on prévoit commencer la construction au printemps pour livrer six mois plus tard», note M. Fortin. «Il y a une demande pour des condos avec trois chambres et plus haut de gamme. C'est ce que les gens veulent.» 

Ce nouveau bâtiment sera relié aux autres déjà existants par une passerelle de verre. Par ailleurs, le promoteur assure que ce nouveau bâtiment de huit étages aura les mêmes services que les autres immeubles de la résidence. Par exemple, ses futurs résidents auront leur propre salle à manger et leurs services de loisirs afin de ne pas surcharger les infrastructures des bâtiments déjà existants.

Une fois les nouveaux appartements terminés, Place Belvédère comptera près de 600 résidents. «Et lorsque nous serons en 2018, nous aurons investi 92 millions $ sur ce site», précise Jean-Claude Fortin.  

La réalisation de la phase trois entraînera la création de nouveaux emplois. Si environ 150 personnes devraient travailler à sa construction, le promoteur croit que plus d'une vingtaine d'emplois seront créés une fois le bâtiment terminé. Place Belvédère comptera alors une centaine d'employés.

Le développement du complexe Place Belvédère n'est pas terminé. Jean-Claude Fortin prévoit également construire deux tours d'habitation accessibles au large public sur la partie nord du site. Ces immeubles compteront un total de 87 unités en copropriété. «On ne peut par contre pas faire les deux projets, les tours et la résidence, en même temps», souligne l'homme d'affaires.

Le propriétaire de Place Belvédère, Jean-Claude Fortin.... (Stéphane Lessard) - image 2.0

Agrandir

Le propriétaire de Place Belvédère, Jean-Claude Fortin.

Stéphane Lessard

Jean-Claude Fortin poursuit d'anciens propriétaires

Insatisfait de l'état dans lequel les anciens propriétaires ont laissé une des trois maisons qui sera démolie pour l'agrandissement de la résidence pour personnes âgées, Jean-Claude Fortin les poursuit en justice. 

En juillet dernier, les propriétaires de cette maison avaient fait parvenir au propriétaire de Place Belvédère une mise en demeure. Guy Picard et Danielle Pépin exigeaient alors que M. Fortin remplisse ses engagements et paie les sommes dues.

Maintenant propriétaire de cette maison, Jean-Claude Fortin répond par la bouche de ses avocats et intente une poursuite à l'endroit de ces deux propriétaires. «J'ai acheté la maison 320 000 $. Et tout le monde a été payé», affirme M. Fortin. «Lorsqu'on a pris possession de la maison, les propriétaires avaient tout arraché à l'intérieur. Ils ont pris le bain, la douche, tout ce que tu veux. Ce n'était pas le contrat que nous avions. Ils ne pouvaient prendre que le climatiseur. Ils ont laissé la maison comme une poubelle.»

Jean-Claude Fortin soutient de plus que les propriétaires «ont pris les arbres» et une partie de la clôture. 

«On leur envoie une mise en demeure et nous sommes en train d'évaluer la valeur des dommages», précise M. Fortin. «Ils ont créé un dommage de plus de 100 000 $, ce qui déprécie la bâtisse. Ils ont même sorti des choses une fois que la maison a été payée. Ça n'a aucun bon sens.»

Il a été impossible de discuter ce week-end avec Guy Picard ou Danielle Pépin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer