Retour du Défi Fort Mékinac

L'agente de mobilisation chez PAJM, Ariane Carpentier, et... (Marc Rochette)

Agrandir

L'agente de mobilisation chez PAJM, Ariane Carpentier, et sa coordonnatrice, Zoé Plante, annonçant le retour du Défi Fort Mékinac.

Marc Rochette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) Après plus de dix ans d'absence, le Défi Fort Mékinac est de retour grâce à Partenaires Action Jeunesse Mékinac (PAJM). Présenté le 25 novembre à 18 h, à l'école Paul-Le Jeune de Saint-Tite, cet événement jeunesse réunit la communauté de Mékinac vers une même cause: s'amuser sans consommer. Le temps d'une soirée, une centaine de jeunes accompagnés d'adultes braveront des épreuves plus divertissantes les unes que les autres.

Le défi est organisé dans le cadre de la semaine de prévention des dépendances chez les jeunes pour leur démontrer qu'il est possible de s'amuser sans consommer. Pour l'occasion, vingt équipes formées de jeunes, de parents et de commerçants de la région affronteront une série de dix épreuves. Pour relever ce défi, les participants auront besoin de tous leurs sens puisque les épreuves sollicitent autant des aptitudes physiques, cognitives que sociales.

Aussi, lors du défi, différentes organisations seront présentes pour donner de l'information aux jeunes sur les risques, les conséquences sociales et légales et les services offerts en matière de consommation.

Selon une étude réalisée en 2013, pas moins de 70 % des adolescents du territoire de la Vallée de la Batiscan ont consommé dans les douze derniers mois de l'alcool ou des drogues. Or, 55 % d'entre eux ont consommé de façon excessive, soit plus de cinq consommations lors d'une même occasion. 

En plus de constater une présence plus accrue d'éléments chimiques dans les produits consommés, une tendance à la banalisation de la consommation chez les jeunes est aussi remarquée. Ainsi, avec de telles données, il est évident que le phénomène de consommation chez les jeunes est toujours actuel et préoccupant, d'où cette initiative de PAJM.

Le comité organisateur est composé de différents intervenants provenant du milieu scolaire, municipal, communautaire et du réseau de la santé et des services sociaux. D'ailleurs, l'Instance en dépendance du Réseau local de Services de la Vallée de la Batiscan (faisant maintenant partie du CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec) est un partenaire financier majeur de l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer