Une contribution tombée du ciel

Le directeur du Maxi Guy Milot, la technicienne... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur du Maxi Guy Milot, la technicienne Julie Lemire, Tommy Couture, Rosalie Cadieux et la directrice adjointe de la succursale Karine Trudel entourent le jeune Samuel Couture, atteint d'atrophie cérébelleuse.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est bien connu, les parents qui vivent au quotidien avec un enfant atteint de l'un ou l'autre des troubles du développement doivent faire des pieds et des mains pour lui assurer un rythme de vie décent.

C'est le cas des parents de Samuel Couture, Tommy et Rosalie. Ces derniers étaient tout sourire, jeudi, lorsqu'ils ont reçu un don de 17 995 $ qui couvrira les frais d'un véhicule adapté pour leur fils qui souffre d'atrophie cérébelleuse.

Cette somme, versée conjointement par la Fondation pour les enfants le Choix du Président et par la succursale Maxi du boulevard Jean-XXIII par l'entremise de collecte de fonds auprès de la clientèle, de contributions des employés et grâce à diverses activités de financement, fournira un précieux coup de main au foyer.

«Le véhicule adapté permettra de faciliter le déplacement de l'équipement et de Samuel parce que nous devons présentement le placer dans une poussette qui se démonte, pour sa sécurité et son bien-être. Actuellement, Samuel est dans une phase neurodégénérative. Il a beaucoup de petits symptômes, mais la cause n'est pas encore connue», mentionne Tommy Couture.

Atrophie cérébelleuse, donc, c'est-à-dire que le cervelet de Samuel ne remplit pas la totalité de ses fonctions. Cela se traduit par un retard considérable du développement et un manque de tonus musculaire qui engendrent de sévères répercussions sur le bambin.

Malgré le fait qu'il soit âgé de 5 ans, Samuel n'est toujours pas apte à marcher, à converser, à se nourrir soi-même et nécessite de l'accompagnement dans l'accomplissement de ses activités quotidiennes.

«Le nouveau véhicule adapté réduira le nombre d'opérations par rapport à ce que l'on doit faire présentement. Lorsqu'on appréhende un déplacement dans la famille, on doit vraiment tout préparer à l'avance», indique le paternel.

«Et c'est sans compter qu'il faut penser aux médicaments et au petit frère qu'on doit placer dans un siège d'appoint puisqu'il est tout jeune, enchaîne Rosalie Cadieux. Le matin, avant de quitter, je dois installer le plus jeune, revenir dans la maison, prendre Samuel, démonter la chaise et la remonter dans le véhicule. (...) Ça va vraiment faciliter le transport de Samuel et la routine matinale.»

Donner au suivant

La famille Couture, Centraide Mauricie et Courir GTR présenteront, le 29 octobre, la troisième édition de la course Halloween pour Samuel, où les participants auront l'occasion de rallier des circuits s'échelonnant sur 1, 3 et 5 km. Les profits amassés seront versés à Centraide Mauricie et au foyer de Samuel, qui, cette année, a pris la décision de les redistribuer à un organisme qui lui tient à coeur.

«Cette année, on a changé un petit peu la formule. Étant donné la bonne nouvelle du véhicule adapté et puisque nous avons réussi à bien adapter notre domicile, on a choisi de donner au suivant. L'argent recueilli servira à aider d'autres enfants ayant des besoins particuliers», énonce Rosalie.

Courir GTR mettra aussi la main à la pâte en octroyant un minimum de 1 $ par coureur à la famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer