Le Silver Whisper a dû s'ancrer au large en raison du bas niveau du fleuve

En raison du bas niveau du fleuve Saint-Laurent,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

En raison du bas niveau du fleuve Saint-Laurent, les passagers du Silver Whisper qui désiraient visiter Trois-Rivières ont dû prendre des navettes afin d'atteindre le port.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En raison du bas niveau du fleuve Saint-Laurent, l'un des deux bateaux attendus au port de Trois-Rivières mercredi, le Silver Whisper, n'a pas été mesure d'accoster comme prévu.

Les croisiéristes qui désiraient visiter Trois-Rivières ont donc dû prendre des navettes afin d'atteindre le rivage trifluvien.

Bien que cette situation soit plutôt inhabituelle au port de Trois-Rivières, l'équipage du navire accueillant 382 passagers est habitué de s'ancrer au large et d'utiliser des navettes pour transporter des passagers sur la terre ferme.

Selon Jean Perron, coordonnateur du tourisme d'affaires et des croisières à Tourisme Trois-Rivières, cette façon de faire fait partie de la réalité quotidienne dans plusieurs ports visités par des bateaux de croisière. Les navettes qui ont été utilisées se trouvaient d'ailleurs sur le Silver Whisper. Ces dernières ont utilisé le débarcadère aménagé pour les bateaux des Croisières AML.

Ce changement au programme a tout de même nécessité certains ajustements. Une autorisation afin d'ancrer le bateau au large a notamment dû être demandée par les autorités du port trifluvien.

Il semble de plus que le nombre de passagers qui ont visité la ville a été moins élevé que prévu. Tourisme Trois-Rivières a cependant pu envoyer un représentant sur le bateau afin de vendre les charmes de Trois-Rivières aux passagers.

L'autre bateau qui était de passage à Trois-Rivières mercredi, le MS Amadea, n'a quant à lui eu aucun problème à accoster lors de son arrivée en matinée. Les deux navires ont quitté en fin de soirée.

Le bas niveau du fleuve est attribuable aux faibles précipitations reçues au cours des derniers mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer