Bell Cause pour la cause: 98 000 $ versés à cinq organismes de la région

Sur la photo, on retrouve dans l'ordre habituel,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sur la photo, on retrouve dans l'ordre habituel, Philippe Malchelosse de Point de rue de Trois-Rivières, Roxanne Proulx St-Germain de Centretien Nicolet et régions, Normand Vachon de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, Paul Lacoursière de Bell, Geneviève Provost, du Service d'intégration au travail de la Mauricie et Jacinthe Vallée, de la Fondation Hôtel-Dieu d'Arthabaska.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Cinq organismes en santé mentale de la région se partageront des dons totalisant 98 000 $ en provenance du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause.

Cet appui financier devrait leur permettre d'élargir leurs services et d'accroître l'accès aux soins pour les gens souffrant de problèmes de santé mentale. C'est ainsi que le Centretien Nicolet et régions promet de créer une activité de type Photovoice ayant pour thème la santé mentale.

À la fin du projet, une exposition itinérante sera réalisée par les participants qui donneront leur opinion sur les enjeux vécus par des personnes aux prises avec une problématique de santé mentale. Elle sera notamment présentée lors de la Nuit des sans-abri. 

Du côté de la Fondation Hôtel-Dieu d'Arthabaska, on entend mettre en place une clinique externe de traitement basée sur la Thérapie dialectique comportementale (DBT) pour les patients présentant un trouble de personnalité limite. Elle offrira des thérapies continues sur une base quotidienne à long terme (5 jours/sem). 

La Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska réalisera pour sa part le projet-pilote «Intégration d'un pair aidant à l'équipe de soins en santé mentale» du CIUSSS MCQ pour une période d'un an. Ce projet vise le maintien dans la communauté de la personne, l'intégration des membres de son entourage ainsi qu'une meilleure concertation avec le réseau local de services de santé. 

L'organisme Point de rue de Trois-Rivières souhaite utiliser l'aide financière de Bell Cause pour la cause afin de dédier un travailleur de rue qui assurera le lien, l'accompagnement et les suivis médicaux en intervenant dans une optique de santé globale, visant l'inclusion sociale.

Finalement, le Service d'intégration au travail de la Mauricie (SIT Mauricie) embauchera un agent d'intégration et de liaison qui aura comme mandat d'améliorer l'accès aux services de réadaptation socioprofessionnelle des personnes ayant des problèmes de santé mentale en Mauricie.

Notons que cette année, la Fondation Bell Cause pour la cause a soutenu un total de 26 groupes en santé mentale à la grandeur du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer