Bryan Perro mettra en scène la prochaine conférence de Frédéric Dion

Survivre, la prochaine conférence de l'aventurier Frédéric Dion,... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Survivre, la prochaine conférence de l'aventurier Frédéric Dion, sera mise en scène par Bryan Perro.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Depuis la fin de son aventure «Porté disparu au Yukon», Frédéric Dion travaille à préparer la conférence qu'il présentera sur le sujet. Habitué à bâtir lui-même ses conférences, il a fait cette fois-ci appel à Bryan Perro pour l'aider à repousser ses limites.

«Je suis capable de faire un bon travail seul mais d'avoir un oeil extérieur et un oeil professionnel comme celui de Bryan... Wow! C'est un rêve», se réjouit le Trifluvien. 

«Rendu où j'en suis, je trouvais que ce n'est pas nécessairement de la conférence mais ça devient du spectacle. D'avoir, je dirais le meilleur metteur en scène au Québec c'est tellement génial. Il peut tellement amener une dimension différente qui va compléter ce que je fais. Ça me paraissait le meilleur move à faire.»

Contacté quelques heures avant leur première rencontre, l'aventurier se disait nerveux et enthousiaste. «Le but c'est de trouver ma propre voie et d'y aller le plus passionnément possible. Je veux y aller à fond dans ce que j'aime faire. On va travailler avec Bryan sur ce produit qui va évoluer dans les prochains mois et qui sera quelque chose d'hors norme», résume-t-il avouant ne pas avoir d'attentes précises. «C'est une aventure. Je ne sais pas où il va m'amener mais je pense que le processus va être trippant.»

Pour celui qui carbure aux défis et qui ne manque pas d'idées, retourner à la maison est la fin du voyage mais pas de l'odyssée. «L'aventure n'est pas seulement sur le terrain, elle est aussi dans la création de la conférence», pour laquelle il affirme viser l'authenticité.

Cette conférence intitulée Survivre rend très fier Frédéric Dion qui raconte qu'il n'était pas toujours facile de tourner des images durant les 10 jours de ce périple.

«Je suis hyper content du résultat. Le plus grand défi pour moi c'était de ramener des images de qualité. Parce que, quand tu es en survie, de prendre des images ça te tente autant que de te faire fouetter le dos ou de prendre ton bain dans l'eau glacée. C'est atroce. T'as pas le goût et c'est quand t'as pas le goût qu'il faut que tu filmes. Une aventure en mode survie, c'est ce qu'il y a de plus dur.»

Ce n'est pas la première fois que les deux hommes travaillent ensemble. Bryan Perro assurait la rédaction du blogue de l'aventurier durant son épopée au Yukon. «J'aime raconter les histoires des autres. Ça me nourrit aussi. C'est intéressant d'avoir un regard dans l'aventure et un autre à l'extérieur.» L'auteur de la série Amos Daragon considère que la chimie est très bonne. 

«On se complémente bien. Je travaille avec lui [sur les conférences] pour mettre les choses au bon endroit, inciter sur les bonnes choses.» La première sera présentée le 13 octobre prochain à la salle Thompson. Un échéancier plutôt court qui n'inquiète pas le metteur en scène d'expérience qui envisage le tout comme un travail en évolution pour les prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer