Saint-Élie veut acheter la bâtisse de Desjardins

Saint-Élie-de Caxton se prépare à acquérir la propriété... (François Gervais)

Agrandir

Saint-Élie-de Caxton se prépare à acquérir la propriété de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie afin entre autres d'y aménager son bureau d'information touristique.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Élie-de-Caxton) La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton est en bonne posture pour se porter acquéreur de la bâtisse du centre de services de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie d'ici quelques semaines.

En septembre, la Municipalité a fait part de son intérêt à acheter cette propriété comprenant une bâtisse de 163 mètres carrés (1755 pieds carrés) et un terrain arrière de 65 000 mètres carrés (700 000 pieds carrés).

«On a l'intention de l'acheter même s'il n'y a aucun changement quant à l'offre de services (par Desjardins), confirme le maire, Réjean Audet. On veut garder le guichet automatique. On va en processus d'acquisition.»

Le dossier de la vente de la bâtisse de Saint-Élie a été mis sur la glace durant quelques mois en raison de la décision de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Maurice de réduire les services dans cinq points de service, dont celui de Saint-Élie, en juin dernier. Depuis ce temps, un service de conseils financiers sur rendez-vous et un guichet automatique sont disponibles, le service au comptoir ayant été fermé.

Le prix demandé par la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie est de 100 000 $. À écouter parler Réjean Audet, ce prix ne semble pas déraisonnable en raison de la bâtisse et surtout de la grandeur du terrain.

«Il y a du développement possible à faire, que ce soit dans le secteur domiciliaire, dans le récréotouristique. Il y a du potentiel. Et pour la bâtisse, on voit l'opportunité de déménager notre bureau d'information touristique. Notre achalandage est en belle augmentation. Actuellement, ce n'est pas facile de servir les gens dans notre local.»

D'après M. Audet, d'autres personnes ont manifesté leur intention d'acquérir cette propriété. La direction de Desjardins confirme que trois personnes sérieuses ont demandé des informations au cours des dernières semaines. Mais Jacques Duranleau affirme que le conseil d'administration veut donner la priorité à la Municipalité.

«Les municipalités demeurent les partenaires majeurs de Desjardins dans les transactions de cette nature. On dit souvent que nos membres et les citoyens des municipalités, c'est le même monde. On a donc envoyé une résolution disant qu'on priorise la Municipalité. On est à quelques jours d'une promesse de vente», dit le directeur général de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie.

M. Duranleau confirme que le montant de 100 000 $ a été fixé pour la vente de la propriété. Desjardins s'engagerait à signer un bail de cinq ans pour occuper 46 mètres carrés (500 pieds carrés) de la bâtisse afin d'y loger un bureau pour les rendez-vous avec un conseiller financier et un guichet automatique. Toutefois, le bail de cinq ans ne signifie aucunement que le guichet va demeurer à cet endroit durant la même période.

«Ça ne veut pas dire qu'on va garder le guichet automatique durant cinq ans, car on ne connaît pas son niveau d'utilisation future. C'est le conseil d'administration qui juge de sa pertinence à partir de l'utilisation que les membres en font. On est prêt à prendre un loyer de cinq ans pour diminuer la charge de la Municipalité. Mais il n'y a pas de lien entre la durée du bail et l'offre de services de Desjardins.»

La présence d'un bureau d'information touristique assurerait un grand achalandage dans la bâtisse, ce qui est vu d'un bon oeil par Jacques Duranleau.

«C'est une bonne idée, car ça amène du volume avec les touristes. Après nos quatre centres majeurs à Louiseville, Saint-Étienne-des-Grès, Yamachiche et Saint-Paulin, Saint-Élie arrive au cinquième rang des guichets les plus utilisés à cause des transactions des touristes, des gens de l'extérieur qui ont des chalets et qui font des transactions intercaisses et interbanques.»

Le conseil de Saint-Élie souhaite régler ce dossier d'ici le début de 2017 avec l'objectif d'installer son bureau d'information touristique dans l'édifice de la caisse en vue de la prochaine haute saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer