L'actualité régionale en bref

Guillaume Bélanger, un pair aidant, et Yves Blanchette,...

Agrandir

Guillaume Bélanger, un pair aidant, et Yves Blanchette, directeur général du Regroupement des organismes de base en santé mentale (ROBSM) de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, se sont entretenus avec Sharon Johnston, épouse du gouverneur général du Canada.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De la grande visite

Guillaume Bélanger, un pair aidant, et Yves Blanchette, le directeur général du Regroupement des organismes de base en santé mentale (ROBSM) de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, se sont entretenus avec Sharon Johnston, l'épouse de l'actuel gouverneur général du Canada David Johnston, à propos de la santé mentale et des diverses pratiques innovantes des milieux communautaire et public.

Dans le cadre de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, qui se déroule du 2 au 8 octobre, Mme Johnston a participé mardi à une table ronde en compagnie de représentants d'organismes communautaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

La session du Cégep finira plus tard

La journée de grève tenue le 20 septembre dernier par les professionnels du gouvernement du Québec dans 17 établissements collégiaux, notamment ceux du Cégep de Trois-Rivières, a obligé l'institution d'enseignement à modifier son calendrier scolaire.

La fin des cours était initialement prévue le 13 décembre, mais elle a été reportée au 15. La fin de la période d'examens, qui était prévue le 22 décembre, a été reportée au 23 du même mois.

Le calendrier scolaire du Cégep de Trois-Rivières compte 82 jours. La grève du 20 septembre avait touché principalement les cours qui se donnaient de jour.

Faible opposition au projet d'agrandissement de l'hôtel de ville de Sainte-Anne-de-la-Pérade

La Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade pourra aller de l'avant avec la rénovation de son hôtel de ville. L'opposition au projet a été relativement faible mardi, lors de la tenue du registre. 

Le projet de 675 000 $ pourra donc se réaliser sans que la municipalité doive soumettre un règlement d'emprunt de 300 000 $ à l'approbation des citoyens. Mardi, 35 personnes ont signé le registre demandant la tenue d'un référendum. Or, pour forcer la tenue de cet exercice démocratique, 189 signatures étaient nécessaires. 

Pour la réalisation de ce projet, la Municipalité empruntera donc 300 000 $. Le reste de la somme nécessaire proviendra d'une subvention de 233 000 $ de Québec de même que par les surplus accumulés des années précédentes. 

L'objectif de la Municipalité est de rénover l'hôtel de ville, mais aussi de le rendre plus accessible pour les citoyens. Présentement, les citoyens doivent gravir un escalier abrupt pour se rendre dans les locaux municipaux, les personnes à mobilité réduite ne peuvent s'y rendre faute d'ascenseur et la mairie n'a pas de bureau. 

Les principaux bureaux seront aménagés au rez-de-chaussée du bâtiment, lequel sera agrandi. L'actuelle annexe située derrière l'hôtel de ville sera détruite. De son côté, le deuxième étage, où se retrouve actuellement l'administration municipale, sera converti en salle de rencontre. 

En terminant, le cachet patrimonial de l'hôtel de ville sera conservé. Rappelons que Sainte-Anne-de-la-Pérade s'apprête à célébrer en 2017 son 350e anniversaire de fondation.

Nouveaux locaux pour la bibliothèque de Saint-Séverin

Les résidents de Saint-Séverin peuvent maintenant bouquiner dans une toute nouvelle bibliothèque. Ces nouveaux locaux, aménagés au coût de 173 000 $, ont d'ailleurs été inaugurés dimanche dernier. 

Cette bibliothèque est située dans les locaux de l'ancienne Caisse Desjardins du Centre de Mékinac. Lorsque la coopérative a décidé de quitter l'endroit, la Municipalité avait racheté le bâtiment. Les investissements réalisés pour aménager la nouvelle bibliothèque comportent l'achat du bâtiment.

La Municipalité a utilisé 85 000 $ du volet en infrastructures municipales à vocation culturelle, communautaire et sportive ou de loisir du programme de la taxe fédérale d'accise sur l'essence. De plus, 25 000 $ ont été octroyés par la Caisse Desjardins du Centre Mékinac. 

La mairesse de Saint-Séverin, Julie Trépanier, soutient que les bénévoles étaient essentiels à la réussite de ce projet.

«Sans ces personnes, nous ne pourrions assurer un service littéraire aussi intéressant et dynamique. Le déménagement nous a permis d'agrandir notre superficie de 46 % et l'endroit sera beaucoup plus accessible et visible. Nous avons actuellement 282 abonnés, dont 92 enfants, ce qui équivaut à 34 % de la population. C'est énorme», a-t-elle affirmé. 

Cette bibliothèque permettra d'avoir un plus large éventail d'activités. Par exemple, une conférence de Simon Rodrigue, le réalisateur du documentaire Quand ferme l'usine, sera présentée le 2 novembre. De plus, les responsables de la bibliothèque ont annoncé le retour des Heures de conte pour l'Halloween et Noël.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer