La décalade pour lutter contre la sclérose en plaques

Rosalie Gravel, 11 ans, a amassé plus de... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Rosalie Gravel, 11 ans, a amassé plus de 2600 $ pour la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pas moins de 29 courageux ont descendu, face vers le sol, les treize étages du mur extérieur de l'hôtel Delta à Trois-Rivières samedi à l'occasion de la 3e édition de l'événement décalade au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Leurs efforts ont permis d'amasser plus de 28 500 $ pour lutter contre cette maladie. Et la campagne de financement se poursuit jusqu'au 31 octobre prochain. L'objectif de 30 000 $ devrait donc être dépassé.

L'événement a connu une forte croissance cette année. Les belles conditions automnales de samedi ne sont pas étrangères à cette situation, selon les organisateurs. «Nous avons donc eu près de 90 descentes aujourd'hui, car tous les participants le font trois fois», expliquait Denis Baribeau, le président du conseil d'administration de la section Mauricie de la Société canadienne de la sclérose en plaques. 

Cet ancien inspecteur de structures connaît bien les hauteurs. Atteint lui-même par cette maladie, il n'a pas hésité à descendre plusieurs fois le mur extérieur de l'hôtel Delta. Pour M. Baribeau, ce geste est très symbolique et représente bien le quotidien d'une personne atteinte par la sclérose en plaques. «Tous les jours, je suis toujours assis sur le bord du toit. Je sais que je vais descendre, mais je ne sais pas à quelle vitesse. Quand tu as la sclérose en plaques, tu as toujours les pieds dans le vide», a-t-il avoué. 

Rosalie Gravel était la plus jeune des participantes. Cette grimpeuse de 11 ans pratique beaucoup l'escalade et avait le goût de relever le défi de la décalade.

Denis Baribeau, le président du conseil d'administration de... (Stéphane Lessard) - image 2.0

Agrandir

Denis Baribeau, le président du conseil d'administration de la section Mauricie de la Société canadienne de la sclérose en plaques, lors d'une de ses descentes en décalade.

Stéphane Lessard

De plus, les efforts déployés par cette jeune lui ont permis d'amasser plus de 2600 $. «Je voulais aider ceux qui ont la sclérose en plaques», précisait la jeune fille. «Au début, je n'étais pas très stressée, mais quand je suis arrivée en haut, je l'étais un peu plus», a-t-elle ajouté avec un petit rire nerveux.  

Certaines personnes, comme Danielle Bibeau, elle-même atteinte par cette maladie, et son fils Louis-Raphaël Gervais, ont réalisé ce défi à la mémoire d'un proche emporté par la maladie. Ces deux participants avaient plusieurs pensées samedi pour Érik Gervais, un conjoint et un père emporté en juin dernier par la sclérose en plaques. «Il nous donne des ailes», a précisé avant descente Danielle Baribeau.

Le boxeur Simon Kean était parmi les personnalités... (Stéphane Lessard) - image 3.0

Agrandir

Le boxeur Simon Kean était parmi les personnalités qui ont participé à la 3e édition de la décalade.

Stéphane Lessard

Plusieurs personnalités publiques ont participé samedi à la troisième édition de la décalade. Parmi celles-ci, on retrouvait le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin. «J'ai l'impression que je suis encore en train de flotter», disait-il après sa première descente. «Je ne peux pas sentir dans mon corps ce que les personnes atteintes de sclérose en plaques vivent au quotidien, mais j'ai senti la faiblesse dans les jambes. Et le peu de contrôle que j'avais sur mes jambes sur la paroi de l'hôtel me laisse envisager ce qu'ils peuvent vivre au quotidien.»

Les sommes recueillies lors de cette importante activité de financement serviront à soutenir les personnes atteintes par la sclérose en plaques de la région ainsi qu'à financer la recherche. «C'est très appréciable et apprécié», avouait Denis Baribeau. «En Mauricie, il y a 1000 personnes qui sont atteintes par la sclérose en plaques. Les sommes vont aider pour les services que nous offrons dans la région et si nous avons des surplus, nous les offrons pour la recherche.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer