L'actualité régionale en bref

Le centre d'interprétation de la canneberge déroule son... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le centre d'interprétation de la canneberge déroule son tapis de baies rouges pour la 20e édition de Canneberge en fête, à Saint-Louis-de-Blandford, la capitale nationale de la canneberge.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Canneberge en fête!

Le centre d'interprétation de la canneberge déroule son tapis de baies rouges pour la 20e édition de Canneberge en fête, à Saint-Louis-de-Blandford, la capitale nationale de la canneberge. Cette année, les activités se dérouleront du 29 septembre au 16 octobre, au Centre récréatif Bieler, situé au 80, rue Principale.

«L'automne, quelle belle saison pour faire des découvertes et se laisser porter par la nature. Petits et grands seront émerveillés par l'immensité des champs en récolte», a déclaré Sheila Hallé, présidente du conseil d'administration du Centre d'interprétation de la canneberge et productrice de canneberge.

Le principal attrait de l'évènement est sans contredit la possibilité d'observer les producteurs de canneberge et les récolteurs travailler, permettant ainsi de mieux comprendre le fonctionnement et les mécanismes d'une récolte.

Pour assister à une récolte, les visiteurs sont invités à se procurer un billet à l'admission pour une visite guidée. En groupe, le public sera conduit en autobus vers les champs. Une fois arrivé dans les cannebergières, c'est à bord d'une charrette que l'expérience sera vécue. Beau temps, mauvais temps, les visites auront lieu.

Les amateurs de plaisir gastronomique pourront prendre part à des dégustations de produits de la canneberge et faire des emplettes à la boutique où une grande variété de produits seront disponibles. Un service de cantine de rue (foodtruck) sera également sur place les samedis et dimanches (1-2, 8-9 octobre). 

Un casse-croûte santé sera également ouvert tout au long de l'évènement.

Remise de cinq bourses Ti

L'organisation du Colloque Ti 2016, qui s'est tenu à Shawinigan en avril dernier, vient de dévoiler les noms des lauréats de cinq bourses créées lors de cet événement. 

Deux étudiants du Collège Shawinigan bénéficieront chacun d'une bourse de 500 dollars offertes par ICO Technologies, soit Christopher Giguère, étudiant au DEC en informatique de gestion, et Karim Merri de l'Attestation d'études collégiales en programmation d'applications mobiles. 

Une autre bourse de 500 $ a aussi été remise par ICO Technologies à Laurence Paillé, du Cégep de Trois-Rivières, qui complète un DEC Techniques de l'informatique-Informatique de gestion.

Par ailleurs, un étudiant de l'UQTR en informatique, Denis Beaudoin, a reçu une bourse de 500 dollars de la part de Cognibox, le lauréat détenant déjà un DEC en informatique au Collège de Shawinigan et comptant une expérience de travail dans le domaine. 

De plus, une bourse de 1000 dollars, également de Cognibox, a été octroyée à la classe en réadaptation de l'école Saint-Jacques, ce qui permettra à l'établissement d'acheter de l'équipement informatique pour la classe.

Lors du Colloque, les jeunes de cette classe avaient proposé leurs oeuvres lors d'un encan silencieux. Ces sculptures d'animaux, réalisées avec de l'équipement informatique désuet, avaient connu un grand succès. Leur vente a permis d'amasser un montant de 412 dollars qui vient s'ajouter à la bourse de 1000 dollars.

Le comité organisateur avait à coeur d'encourager la relève en technologie de l'information, d'où cette remise de bourses et l'accès gratuit au Colloque à 50 étudiants de la région. 

«Cette relève sera un atout précieux pour nos entreprises en technologies de l'information qui ont grand besoin de main-d'oeuvre pour répondre aux demandes croissantes», conclut le porte-parole du comité et président de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, Mario Lamontagne.

Un parc immobilier complètement rénové à La Tuque

Les rénovations effectuées sur l'édifice à logement sur la rue Saint-François à La Tuque viennent de compléter le plan de réfections majeures effectuées sur tout le parc immobilier de l'Office municipal d'habitation (OMH) de Ville de La Tuque.

Les travaux ont coûté 225 000 $. On a effectué, entre autres, les revêtements et les réparations nécessaires. Deux nouvelles entrées ont aussi été aménagées.

En tout, c'est un investissement de 12 millions de dollars qui a été fait dans l'amélioration et la réfection du parc locatif depuis les 13 dernières années grâce au programme d'infrastructure de la Société d'Habitation du Québec. 

«Toujours à l'affût de possibilités pour augmenter son parc immobilier, l'Office municipal d'habitation de Ville de La Tuque travaille d'arrache-pied à la réalisation d'un édifice de 21 logements dont 11 seront réservés aux aînés à revenu modeste. Présentement, un deuxième appel d'offres est en cours en vue d'une construction sous peu», a fait savoir l'organisation.

Plus d'espace pour le service des aides techniques en déficience motrice

Le service des aides techniques en déficience motrice du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec pourra compter prochainement sur un nouvel espace pour offrir ses services.

Des travaux de construction sont d'ailleurs en cours depuis peu sur le terrain des services internes et externes de réadaptation en déficience physique-Cooke à Trois-Rivières.

Présentement dispersés dans trois installations différentes réparties sur le territoire de Trois-Rivières, ces services - qui incluent notamment la réparation d'orthèses, de prothèses, de fauteuils roulants ainsi que les achats d'équipements d'aide à la vie quotidienne et domestique - seront réunis sous un même toit lorsque le nouvel espace sera prêt.

La réalisation de ce projet d'agrandissement nécessitera un investissement de trois millions de dollars et les travaux devraient être complétés à l'hiver 2017.

Avec Mathieu Lamothe

Fermeture d'un pont à La Tuque en octobre

 Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a informé la population qu'il procédera, le 5 octobre prochain, à la fermeture d'un pont situé sur les terres du domaine de l'État dans la ville de La Tuque.

Il s'agit du pont H042-085 situé sur la décharge du lac Thifault (Square). Une inspection du pont démontre qu'il présente un danger pour la population. Il importe donc que les usagers respectent la signalisation en vigueur. 

Un pont fermé signifie que toute circulation y est interdite. En vertu de l'article 233 de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier, quiconque ne se conforme pas à une restriction ou à une interdiction d'accès à un chemin multiusage commet une infraction et est passible d'une amende de 500 $ à 10 000 $. Le pont est situé aux coordonnées géographique suivantes: latitude : 47° 16' 54'' N et longitude : 72° 39' 56'' O.

Pour obtenir plus de renseignements, les citoyens sont invités à communiquer avec l'Unité de gestion de Windigo-et-Gouin du Ministère au 819 523-9566, poste 257.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer