Pour aider bébé Elliot

Joaquim Blanchette et Karolanne Dupont ont mis en... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Joaquim Blanchette et Karolanne Dupont ont mis en place la campagne de sociofinancement pour aider leur amie et le petit bébé Elliot, attendu en décembre. L'argent servira à rénover la maison de la future maman.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bécancour) Le 16 juin dernier, c'est une véritable tragédie qui a frappé une petite famille de Bécancour.

Jonathan Gervais avait 29 ans lorsqu'il a perdu... - image 1.0

Agrandir

Jonathan Gervais avait 29 ans lorsqu'il a perdu la vie, en juin dernier.

Alors qu'il savait depuis quelques semaines à peine qu'il allait être papa pour la première fois, Jonathan Gervais, 29 ans, a perdu la vie dans un accident de moto sur l'autoroute 30, laissant derrière lui sa conjointe Krystina et le petit Elliot qui, toujours niché dans le ventre de sa maman, n'aura jamais la chance de connaître son père.

Dans de pareilles circonstances, bien des familles auraient pu compter sur un petit coussin financier lors du versement des primes d'assurance-vie. Mais la famille de Jonathan Gervais ne pourra en bénéficier.

Ayant combattu un cancer des ganglions il y a quelques années, le jeune homme avait gagné cette lutte, mais avait perdu le droit à toute assurance, tant sur sa personne que sur sa maison, étant donné la réticence des compagnies d'assurances.

C'est pourtant dans les plus grandes tragédies que naissent les plus belles initiatives. Une importante mobilisation se met en place ces jours-ci à Bécancour afin de venir en aide à la future maman, qui se retrouve bien seule face à toutes les responsabilités qu'entraîne l'arrivée du petit, attendu pour décembre. 

Des amis du couple ont mis en place une campagne de sociofinancement afin d'amasser des fonds pour permettre de rénover la maison et pouvoir y accueillir le bébé. 

«C'était le projet de Jonathan. Lui et Krystina venaient d'acheter une maison. Ils n'ont pas des revenus très élevés, mais Jonathan avait promis de faire lui-même tous les travaux pour que la maison soit parfaite pour le bébé. Il était très manuel, et il voulait faire ça avec des proches», raconte Joaquim Blanchette, un ami d'enfance de Jonathan.

Avec l'aide d'une autre amie, Karolanne Dupont, M. Blanchette vient de mettre en place une campagne de sociofinancement via le site La Ruche, afin d'amasser 7000 $ pour aider la future maman à faire les travaux nécessaires sur la maison.

«Ce qui est le plus urgent, c'est de faire les divisions pour la chambre du bébé. Il faut qu'Elliot ait sa place quand il va arriver. Après, il y aura aussi d'autres rénovations nécessaires, comme de remettre le garage en état, enlever le foyer au bois pour mettre un chauffage à l'électricité, car Krystina ne va pas pouvoir s'occuper toute seule de chauffer cette maison-là au bois. Mais le plus important, c'est la chambre du bébé», explique Joaquim Blanchette.

Bien que l'objectif ait été fixé à 7000 $, il en faudra bien plus pour procéder à toutes les rénovations. Les amis du couple indiquent avoir voulu se fixer un objectif réaliste pour une campagne de sociofinancement, quitte à obtenir plus, ce qui les réjouirait évidemment. Or, lundi après-midi, déjà près de 50 % de l'objectif de financement avait été atteint, preuve que l'histoire a su toucher de nombreuses personnes.

Par ailleurs, plusieurs entreprises et organismes ont offert leur contribution autre que monétaire afin d'aider, rapporte Joaquim Blanchette.

Ainsi, des employés de Vittera à Bécancour, là où travaillait Jonathan, se mobiliseront pour venir mettre la main à la pâte dans les rénovations.

Des employés de l'Aluminerie de Bécancour seront également du nombre. Des entreprises ont aussi offert certains matériaux pour les rénovations, et l'Hôtel Montfort de Nicolet a proposé quelques jours de repos à la future maman, le temps que les travaux se fassent.

«Il y a une mobilisation extraordinaire autour de Krystina. Même si le choc du départ de Jonathan est grand, elle est bien entourée par sa famille et sa belle-famille. Et là, de voir toutes ces personnes qui se serrent les coudes, c'est vraiment encourageant», ajoute Joaquim Blanchette.

Il est possible de contribuer à cette campagne de sociofinancement en visitant le site www.laruchequebec.com et en sélectionnant la région de la Mauricie et de Bécancour pour y trouver le projet «Bébé Elliot a besoin de notre aide».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer