Place à la 10e édition des Défis du parc

Le parc national de la Mauricie sera pris... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le parc national de la Mauricie sera pris d'assaut par des milliers de cyclistes ce samedi dans le cadre de la 10e édition des Défis du parc.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Bien que consciente du potentiel de son idée, Marie-Josée Gervais n'imaginait pas, en 2007, l'ampleur que prendrait l'événement cycliste qu'elle organisait dans le parc national de la Mauricie.

Ce vendredi, la dixième édition des Défis du Parc s'amorce avec un salon où 2500 personnes sont attendues, en prélude aux épreuves sportives qui, elles, réuniront près de 4000 cyclistes et coureurs. Un total de 7000 participants, accompagnateurs et spectateurs devraient se croiser à Shawinigan les trois jours du rendez-vous.

«Je savais que ça deviendrait gros. J'avais beaucoup d'expérience des coupes du monde, j'avais voyagé à travers le monde, j'avais participé à de nombreux événements... Je voyais le potentiel, mais jamais je pensais être à la tête d'une équipe de 200 bénévoles, d'aller faire des présentations devant des étudiants de techniques policières, d'avoir la patrouille canadienne de ski, d'aller chercher 3000 bières gratuites, d'organiser des dégustations de saucisses....!», énumère Mme Gervais en faisant référence à la variété d'aspects qui se sont greffés à l'organisation des défis au fil des années.

En effet, 25 étudiants en techniques policières sont dédiés à la sécurité, 27 membres de la Patrouille canadienne de ski assurent les premiers soins, plus de 6000 repas seront servis aux participants, en plus des bières offertes par deux microbrasseries shawiniganaises et des 3500 portions de saucisses proposées en dégustation. 

«C'est plus que juste du vélo, et je pense que c'est dans les détails qu'on offre aux participants qu'on se démarque. Le souci du participant, je l'ai eu dès le départ. Ces gens-là, c'est leur championnat du monde!», explique la fondatrice de l'événement qui a fait partie de l'équipe canadienne de cyclisme dans sa vingtaine.

Salon Vélo Mag amélioré

Comme par les années passées, la tenue d'un salon précédera les défis. Celui de la dixième édition sera trois fois plus grand que le précédent et proposera deux fois plus de conférences. Jadis tenu à l'Auberge Gouverneur, il a migré à Espace Shawinigan cette année. De 12 h 30 à 20 h, les visiteurs pourront voir les stands d'une soixantaine d'exposants et assister à 10 conférences, gratuitement.

Marie-Josée Gervais accorde le crédit de cette évolution du salon à Laurie Dumas, qui était elle-même exposante et l'a convaincue d'investir encore plus de temps et d'énergie pour en optimiser la portée.

«On n'est pas une grosse équipe de permanents pour faire un salon comme celui de cette année. Laurie a mis les bouchées doubles! C'est une jeune entrepreneure qui m'a amenée à comprendre le besoin qu'on a en Mauricie de faire connaître nos entreprises d'ici», commente Mme Gervais, qui invite la population en général à se rendre au salon, notamment pour vivre l'ambiance qui s'y dégage. 

«Avec ce salon, on est dans les mêmes ligues que les marathons d'Ottawa ou de Montréal qui font de grandes expos avant leurs événements. On va montrer que les Défis du parc ont aussi leur place dans les grands événements canadiens. Ça rehausse notre prestige et ça permet aux gens locaux de venir voir ce que c'est. On a des super conférences, avec des sommités», soutient-elle.

Toujours en évolution

L'idée de Marie-Josée Gervais d'organiser une activité cycliste dans le parc de la Mauricie n'a cessé de s'enrichir à chacune des éditions. L'ajout d'épreuves dont le vélo de montagne et la course, ainsi que l'intégration d'un défi hivernal, ont contribué à la croissance de l'événement. Cette année, pour le dixième anniversaire, on a cherché à attirer la clientèle familiale.

«On sait que plusieurs personnes viennent en famille, mais d'autres sont encore intimidés et pensent qu'il faut avoir 10 heures d'entraînement dans un agenda pour participer à l'événement, mais ce n'est pas le cas. On a fait évoluer notre événement qui était vu comme plus compétitif, au début, vers un événement à caractère populaire. C'est ce que je souhaitais», indique l'instigatrice des défis.

«Quand les gens disent: ''Ça doit être facile, c'est rodé!'', je réponds que non, parce que notre marque de commerce, c'est de ne jamais faire la même chose à chaque année. On veut toujours améliorer notre produit. Oui on est rodés sur certains aspects, mais ce n'est pas du copier-coller», image-t-elle.

Samedi, les épreuves de vélo de 165 km, 105 km et de 60 km se déploieront dans le parc, alors que dimanche, le Défi de montagne de 40 km, le triathlon et le duathlon, de même que les défis de course de 1 km (pour les enfants), 5 km, 15 km et 30 km sont au programme.

Conférences gratuites au Salon Vélo Mag

13 h 15: John Malois, Académie cycliste du Québec: «La préparation physique du cycliste»

14 h: Yannick Thomas, Go Sport Shawinigan: «Comment choisir la bonne paire de chaussures de course»

14 h 45: Vivaï, experts en nutrition sportive: «Quoi manger et boire avant, pendant et après l'effort»

15 h 30: Gilles Morneau, chroniqueur Vélo Mag: «Le vélo de montagne... pour les routiers»

16 h 15: Mathieu Fagnan, Chroniqueur Vélo Mag

16 h 45: Yannick Bédard, Cible Performance: «Techniques de grimpe»

17 h 30: Yannick Thomas, Go Sport Shawinigan

18 h 15: Gilles Morneau, chroniqueur Vélo Mag: «Le vélo de montagne... pour les routiers» 

18 h 45: Vivaï: Experts en nutrition sportive: «Se préparer à une compétition: la surcharge et l'hydratation»

19 h 30: Mathieu Fagnan, Chroniqueur Vélo Mag

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer