L'actualité régionale en bref

C'est le temps de cueillir les pommes au... (La Presse)

Agrandir

C'est le temps de cueillir les pommes au Centre de la biodiversité de Bécancour.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des couleurs et des pommes...

Le Centre de la biodiversité de Bécancour rappelle que la saison des pommes comble présentement tous les visiteurs avec une récolte de belle qualité. 

L'activité automnale de leur cueillette dans le verger, avantageusement situé sur le site du Centre de la Biodiversité, sera disponible au grand public les deux prochains week-ends (24-25 septembre et 1er et 2 octobre) de 10 h à 16 h.

Des pommes sont en vente au kiosque les vendredis, samedis et dimanches pour cette période. Après la cueillette, une aire de pique-nique attend le visiteur sous le chapiteau ou à l'orée de la forêt. C'est sans compter 

la miniferme qui invite les petits à voir quelques-uns de leurs animaux préférés.

Les adeptes de la pomme sont aussi invités à visiter le Centre d'interprétation et y découvrir les deux circuits intérieurs Explo-Découverte et Voyage au fond du Saint-Laurent, accompagné d'un guide interprète pour une durée de 90 minutes chaque visite. 

De plus, pour quelques dollars, le Centre offre quatre kilomètres de sentier dans une forêt peu à peu colorée. 

Toutes les familles sont invitées à profiter de cette belle période de détente et à marcher dans le boisé coloré.

Et l'exposition extérieure sur la Faune urbaine est toujours disponible jusqu'au 31 octobre, également en compagnie d'un guide interprète pour une visite de 90 minutes. 

Voici trois façons de profiter d'une belle sortie, seul ou en famille, aux horaires suivants (réservation requise sur semaine): visite intérieure Explo-Découverte (départs à 10 h 30 et 15 h), visite extérieure sur la Faune urbaine, drôles de voisins (départs à 11 h et 13 h) et voyage au fond du 

Saint-Laurent, multimédia (départs à 12 h 30 et 14 h 30).

Des militaires de Valcartier foulent le sol de Shawinigan

Quelque 20 membres du 5e Régiment du génie de combat (5 RGC) de Valcartier s'adonneront jusqu'au 

23 septembre à des entraînements de plongée dans le lac des Piles. Les militaires prendront part à divers exercices, de jour comme de nuit, non loin de leur campement qui est érigé au camping Baie Martin.

Du matériel pyrotechnique, tels que des pétards d'alerte ou des fusées éclairantes, pour ne nommer que ceux-ci, pourrait être utilisé en cas d'urgence, ce qui n'est pas le cas avec les armes ou les munitions, quelles qu'elles soient.

Les exercices auxquels participeront les militaires leur permettront d'être formés en tant que plongeur de combat ou bien superviseur à la plongée.

D'ailleurs, la population de la Mauricie est conviée par la base des Forces canadiennes de Valcartier à venir rencontrer les plongeurs durant l'étendue de leur séjour dans la région. 

Il sera possible pour le public d'échanger avec les militaires et d'observer l'équipement utilisé durant leurs pratiques.

Levée de l'avis d'ébullition à Nicolet

La Ville de Nicolet a levé lundi matin l'avis d'ébullition de l'eau émis jeudi dernier.

Des travaux de réparation d'une conduite d'eau avaient nécessité l'émission de cet avis préventif qui touchait les résidents des numéros civiques 2275 à 2580 du rang du Bas-de-la-Rivière, ainsi que tous ceux de la rue François-Xavier-Gagné.

Avec Marie-Josée Montminy

La Société acadienne Port-Royal honorée

La Société canadienne Port-Royal de St-Grégoire vient de se voir décerner le prix d'excellence du mérite en interprétation communautaire décerné annuellement par l'Association québécoise des interprètes du patrimoine, pour sa nouvelle exposition permanente Les Acadiens présentée depuis juillet dernier dans le couvent et dans le vieux moulin de St-Grégoire. 

Cette exposition permet de revivre l'histoire acadienne à travers l'Acadien bouleversé, l'Acadien errant, l'Acadien entreprenant et l'Acadien rayonnant. On y retrouve également un retour sur l'époque seigneuriale, sur le fonctionnement du moulin et un multi-média qui amène le visiteur dans un moment de la vie du meunier. Ces expositions s'ajoutent à celles sur les Soeurs de l'Assomption et sur la construction navale au Lac St-Paul.

«C'est pour notre organisation un honneur et une fierté de voir notre nouvelle exposition reconnue pour son excellence, sa qualité. C'est là l'aboutissement de plusieurs mois de travail», a commenté le président Gilles Mayrand, reconnaissant envers la firme Cultura, la Ville de Bécancour, les bénévoles et le personnel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer