Saint-Léonard-d'Aston: place au gîte des Marguerites

Robert Richard et Céline Beauregard, propriétaires.... (François Gervais)

Agrandir

Robert Richard et Céline Beauregard, propriétaires.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Léonard-d'Aston) Les propriétaires Céline Beauregard et Robert Richard étaient heureux d'annoncer mercredi l'ouverture officielle «de ce magnifique lieu de détente qu'est la maison Carter», devenu gîte des Marguerites.

Ces deux passionnés n'ont ménagé aucun effort dans les dernières années pour permettre aux visiteurs de découvrir une résidence exceptionnelle afin d'y passer un agréable séjour.

«Nous sommes fébriles et très heureux de pouvoir enfin recevoir les convives au gîte des Marguerites. À l'aube des travaux, nous savions que cela serait ardu, mais finalement, cela s'est avéré titanesque. C'est pourquoi, aujourd'hui, c'est pour nous une grande fierté que de présenter notre chez nous, mais aussi le vôtre, puisque vous y serez si bien, durant votre séjour», a lancé Céline Beauregard.

Une nouvelle offre qui réjouit le directeur général de Tourisme Nicolet-Yamaska, Jérôme Gagnon. «Lorsque nous avons rencontré Mme Céline, nous savions qu'elle présenterait un super projet, mais ce qu'elle offre aujourd'hui, avec son conjoint, est exceptionnel. Le visiteur recherche l'expérience. Ici, il sera charmé», a-t-il fait savoir.

Le gîte des Marguerites, «c'est aussi l'endroit pour un espresso, une soupe réconfortante, un panini ou croque-monsieur savoureux et des desserts faits maison irrésistibles, puisqu'on y retrouve une halte gourmande de choix, le tout dans l'ambiance d'époque du café à l'intérieur ou sur l'une des deux terrasses, côté jardin ou sur la rue Principale».

Finalement, c'est aussi sous le signe de la créativité et de la région que la boutique attenante au café propose un assortiment de créations artisanales. «Des bijoux aux objets pour la maison en passant par les vêtements: les prix, comme les produits sont résolument attrayants», soutiennent les propriétaires.

La maison Carter compte quinze pièces et si, au fil du temps son aspect extérieur s'est transformé, l'intérieur a gardé son cachet d'antan. Hauts plafonds, lattes de bois, boiseries anciennes, ancien autel du curé qui y célébrait des messes à l'occasion, la maison Carter fera revivre des moments d'histoire au visiteur. 

Chacune des chambres du gîte porte d'ailleurs le nom d'un membre de la famille sans oublier, bien sûr, le célèbre curé. 

«Pour plus d'informations, allez jeter un oeil sur le tout nouveau site web: www.gitedesmarguerites.ca», ont-ils conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer