Services supralocaux: aux municipalités de négocier, dit la FQM

Le préfet de la MRC de Maskinongé et... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le préfet de la MRC de Maskinongé et maire de Saint-Léon-le-Grand, Robert Lalonde, ainsi que le maire de Saint-Prosper et membre du CA de la FQM, Michel Grosleau, entourent ici le président de la FQM, Richard Lehoux.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Léon-le-Grand) Si Shawinigan veut demander une compensation pour ses services supralocaux aux municipalités voisines, il faudra que ça se fasse grâce à une entente négociée de bonne foi par toutes les municipalités.

C'est du moins l'opinion du président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Richard Lehoux, qui était de passage en Mauricie jeudi dans le cadre de sa tournée périodique des régions du Québec.

De passage à Saint-Léon-le-Grand, jeudi soir, M. Lehoux avait invité tous les maires des municipalités de la région membres de la FQM à venir le rencontrer afin de discuter des enjeux locaux et mettre l'organisme au fait des différentes réalités auxquelles les municipalités d'ici sont confrontées.

Évidemment, le sujet des services supralocaux, un dossier encore chaud dans la région, a été abordé. Le président Richard Lehoux s'est toutefois dit encouragé de constater l'avancement des discussions, mais également le changement de ton survenu entre Shawinigan et les municipalités voisines depuis les derniers mois.

«Nous allons toujours plaider pour l'autonomie des municipalités. D'ailleurs, quand le débat a été lancé, nous nous sommes prononcés contre l'intervention du ministre pour régler le dossier. Nous voulons que la solution vienne du milieu, et nous croyons toujours que des compensations pour des services supralocaux doivent être négociées entre les villes et les municipalités, et non imposées par les villes centres», indique Richard Lehoux, qui s'est dit encouragé de l'avancement du dossier. 

«Ça progresse bien. Il faut que les gens s'assoient et trouvent une solution ensemble. On attendra le dénouement final avant de commenter plus en profondeur», a-t-il ajouté.

Représentant plus de 1000 municipalités au Québec, dont quelque 600 de moins de 2000 habitants, la FQM a travaillé sur plusieurs fronts au cours de la dernière année. Un bilan que le président n'a pas manqué de tracer aux maires des municipalités membres jeudi soir.

D'ailleurs, dernièrement, la FQM était de passage en commission parlementaire afin de présenter son mémoire sur le projet de loi 106 concernant la politique énergétique.

Bien qu'elle ne soit pas en total désaccord avec ce projet de loi, la FQM espère encore que le gouvernement ajoute une clause indiquant le respect de l'autonomie des municipalités, sans quoi elle n'appuiera pas le projet de loi.

La FQM a également eu à intervenir dans différents dossiers tels que la loi sur la qualité de l'environnement, les ententes avec la Sûreté du Québec, les dossiers des OMH au Québec, les télécommunications en dehors des grandes villes ainsi que pour sa stratégie jeunesse.

L'organisme attend également le projet de loi sur la gouvernance de proximité, tel que promis par le gouvernement, qui prônerait une plus grande autonomie des gouvernements de proximité comme les municipalités, une revendication de longue date pour la FQM.

Le préfet de la MRC de Maskinongé et maire de Saint-Léon-le-Grand, Robert Lalonde, était ravi de recevoir le président de la FQM chez lui, mais d'autant plus qu'il prenne le temps de venir prendre le pouls des élus en Mauricie. 

«C'est très important qu'il puisse rencontrer ses gens. On a des enjeux ici qui ne s'appliquent pas ailleurs et j'apprécie qu'on puisse lui en parler de vive voix», signale M. Lalonde, précisant que la MRC a adopté une résolution se disant solidaire de la position de la FQM concernant le projet de loi 106 sur la politique énergétique et les hydrocarbures.

En Mauricie, deux maires siègent au conseil d'administration de la FQM, soit Michel Grosleau de Saint-Prosper et Larry Bernier de Lac-Édouard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer