Louiseville: dehors, les chiens pas de... muselière

Yvon Deshaies... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Yvon Deshaies

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Louiseville passe de la parole aux actes concernant le contrôle des chiens lors des fêtes populaires. Les chiens de 5 kg et plus (11 livres et plus) doivent porter une muselière afin de déambuler dans les rues et les parcs de la ville durant ces événements. Et si jamais la mesure est boudée par une majorité de propriétaires, la Ville pourrait aller jusqu'à carrément interdire la présence des chiens en semblable activité dès 2017.

Les élus ont modifié à la fin août le règlement concernant la garde des chiens pour apporter cet ajout. Cette mesure s'applique à tout événement, festival, activité ou rassemblement populaire dans les endroits publics.

Afin d'informer les gens lors de ces événements, la Ville de Louiseville installera différents panneaux qu'elle vient de faire fabriquer. Le pictogramme illustre un chien avec le museau couvert et tenu en laisse.

Le directeur du service de sécurité incendie, le préventionniste et les pompiers qui assurent une vigie durant une activité publique auront le pouvoir d'émettre un billet d'infraction dont le montant sera déterminé au cours des prochains jours. Mais comme le précise le maire Yvon Deshaies, 2016 sera une année de rodage du règlement et le Festival de la galette de sarrasin qui arrive à grands pas sera une belle occasion de le mettre à l'épreuve.

«Cette année, on fait de la sensibilisation. Si une personne de Montréal arrive avec son chien, mais qu'elle n'est pas au courant du règlement, on va l'aviser qu'on aimerait qu'elle vienne avec un chien qui porte une muselière. On va être poli avec les gens pour demander leur collaboration. Mais si on frappe un malcommode, on pourra lui imposer une amende et l'expulser. Si les gens ne veulent pas mettre de muselière à leur chien, qu'ils restent chez eux. Je ne veux pas les voir.»

M. Deshaies fait aussi appel à la collaboration des propriétaires de chiens en ce qui a trait au poids de leur animal. La Ville ne va pas se promener avec un appareil pour vérifier s'il pèse vraiment 5 kg. Mais les citoyens devront faire preuve d'honnêteté.

«Me semble qu'un chien le moindrement haut avec un bon museau... On va y aller avec le gros bon sens du monde. Mais si les gens ne sont pas raisonnables, on va interdire les chiens durant les rassemblements. Je suis prêt à aller jusque-là. Cette année, on met notre règlement à l'épreuve. Si les gens ne veulent pas comprendre, les chiens seront interdits. C'est ce que je vais proposer au conseil», déclare M. Deshaies.

Pitbulls

D'autre part, la Ville de Louiseville conserve le statu quo concernant la présence de pitbulls sur son territoire. Louiseville n'a aucune règlement interdisant cette race de chien.

Selon Yvon Deshaies, le conseil attend de connaître la position du gouvernement du Québec avant d'agir. «Si ce que le gouvernement propose fait notre affaire, on l'appliquera. Si ce n'est pas assez rigide, on fera un règlement», note le maire.

Selon lui, une dizaine de pitbulls vivent à Louiseville. La Ville n'a pas de problèmes avec leurs propriétaires qui semblent bien s'en occuper. Mais il voit d'un bon oeil la proposition de Gaston Vadnais.

«Je suis d'accord avec sa démarche. Les gens qui ont déjà des pitbulls doivent faire attention. De là à avoir d'autres pitbulls, j'aime moins ça.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer