Centraide Mauricie lance sa campagne de financement

Josée Douville et Jean Boulet travaillent conjointement dans... (François Gervais)

Agrandir

Josée Douville et Jean Boulet travaillent conjointement dans l'optique d'amasser 1,4 million de dollars.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une marche symbolique portant le nom de la Marche des parapluies a donné le coup d'envoi à la campagne 2016 de Centraide Mauricie. Cette année, l'organisme social a établi son objectif à 1 400 000 $. Il s'agit d'une majoration de 100 000 $ comparativement à l'année précédente, où 1 379 000 $ ont été amassés.

Près d'une centaine de personnes se sont donné rendez-vous tôt mardi matin au Parc Champlain pour participer à l'activité emblématique qui avait pour objectif de célébrer le début de la 41e campagne de financement. À l'issue de cette marche qui a duré une trentaine de minutes, la nouvelle présidente du Cabinet de la campagne, Josée Douville, s'est adressée à l'auditoire. Celle qui succède à Denis Gélinas à la tête de l'organisation mauricienne s'est montrée vigoureusement enjouée et fébrile à l'idée d'occuper ce poste.

«Lorsque je suis arrivée ici et qu'on m'a approchée, le lien qui s'est créé a été tout à fait naturel. Je me sentais dans un milieu connu. La seule différence est que cette année je travaille sur le terrain, donc je suis au quotidien avec les gens de Centraide. Ça me donne des ailes», explique la vice-présidente régionale à la Banque Nationale, région Mauricie-Portneuf.

Mme Douville s'est également fait rassurante quant à l'atteinte de l'objectif de 1,4 million de dollars.

«Centraide a regardé les dernières campagnes, la croissance et tous les indicateurs de marché. L'année dernière, nous étions plus touchés par l'austérité et nous avons dépassé notre objectif [de 1,3 million de dollars]. Cette année, nous avons senti que les vecteurs étaient plus positifs. Plusieurs entreprises ont déjà proposé leur aide», souligne-t-elle.

Près de 80 % de la somme récoltée durant les prochains mois sera redistribuée dans la région. D'ailleurs, quatre champs d'action ont été choisis par Mme Douville et son équipe: soutenir la réussite des jeunes, assurer l'essentiel, briser l'isolement et bâtir des milieux de vie rassembleurs.

Vers une restructuration

Bon an mal an, Centraide Mauricie peut se targuer d'accumuler un montant supérieur à la majorité des autres organisations situées aux quatre coins de la province. Toutefois, des problématiques soulevées dans différentes régions du Québec obligeront le groupe à se redéfinir.

«Malgré la conjoncture économique, on s'en sort relativement bien [en Mauricie]. Nos campagnes sont en ascension. Parmi les différents organismes de Centraide, celui en Mauricie est vraiment dans la moyenne supérieure. Je pense qu'avec l'équipe que nous avons cette année, nous serons en mesure d'atteindre l'objectif et peut-être même de le dépasser un peu», affirme Jean Boulet, membre du comité exécutif de l'Assemblée des Centraide du Québec.

«Nous sommes en discussion pour réorganiser et restructurer les organismes de Centraide. Il y aura d'importants changements dans les mois et les années à venir. Dans certaines régions du Québec, les campagnes ne sont plus autant à succès que par le passé», renchérit celui qui porte aussi le chapeau de président du conseil d'administration de Centraide Mauricie.

Sans divulguer un chiffre exact, M. Boulet indique que Centraide réduira assurément son nombre d'organismes de «18 à quelques-uns».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer