MRC de Maskinongé: près de 94 000 $ pour renouveler les services de navettes

De gauche à droite, le député de Maskinongé... (Stéphane Lessard)

Agrandir

De gauche à droite, le député de Maskinongé Marc H. Plante, la coordonnatrice par intérim de la CTCMM Annik Carle et le préfet de la MRC de Maskinongé Robert Lalonde.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Félix St-Aubin-Bourdon
Le Nouvelliste

(Louiseville) La Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé (CTCMM) a obtenu un précieux coup de pouce de la part de Québec, vendredi. Il s'agit d'un octroi de 93 522 $ qui assurera la poursuite des services de navettes interurbaines.

Le député libéral de Maskinongé Marc H. Plante a confirmé cet engagement visant à développer le transport en commun.

Cette attribution financière, qui survient deux jours après l'annonce d'un système d'autobus bonifié à Louiseville, profitera aux citoyens de Maskinongé et de Yamachiche, de même qu'à ceux de Louiseville, qui auront l'occasion d'effectuer des allers-retours en direction de la capitale provinciale au cours d'une seule et même journée.

Cette nouvelle est évidemment accueillie à bras ouverts par la coordonnatrice par intérim de la CTCMM, Annik Carle.

«On savait qu'il y avait un besoin, une demande ici pour la population. L'an dernier, c'est plus de 1000 déplacements qui ont été effectués en direction de Trois-Rivières pour pallier l'arrêt d'Orléans Express», soutient la principale concernée.

«Cet argent va continuer et contribuer à donner un excellent service à l'ensemble de la population. Dans un milieu rural comme le nôtre, on se doit d'avoir des systèmes de transport connexes, d'avoir des alternatives à l'auto puisque ce n'est pas tout le monde qui a une voiture sur notre territoire. Ce service est indispensable», renchérit Mme Carle.

Ce financement, qui est versé dans le cadre du Programme d'aide au développement du transport collectif découlant du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, engendrera des retombées positives pour les habitants de la MRC, selon le député Plante.

«Cela permet de briser l'isolement des gens qui habitent dans des secteurs plus ruraux de la MRC et de faire des liens, tant pour les services de santé que pour les services d'éducation. Les gens peuvent aussi se déplacer plus aisément vers les commerces. C'est un service essentiel», évoque le député élu en 2014.

Durant la conférence de presse, M. Plante a également abordé la question de la sensibilisation de la population aux transports en commun. Questionné à ce sujet, l'homme politique a affirmé que le concept établi dans la MRC de Maskinongé est avant-gardiste.

«Ici, avec le transport collectif, nous sommes des précurseurs dans ce domaine. Ceci contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à contribuer à un environnement où il fait bon vivre», a-t-il précisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer