Une maison funéraire unique à Pointe-du-Lac

Les membres de la famille Saint-Louis, Michel, Jacques,... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les membres de la famille Saint-Louis, Michel, Jacques, François et Martin Saint-Louis, sont ici accompagnés du curé de Pointe-du-Lac François Doucet et du président de la Fabrique, Paul Gélinas.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'est un projet original et unique qui commence à s'ériger sur les terrains du presbytère de Pointe-du-Lac. La Maison funéraire Saint-Louis a débuté, la semaine dernière, la construction d'une nouvelle maison funéraire qui sera attenante au presbytère de Pointe-du-Lac.

La première pelletée de terre de ce nouveau projet a été donnée le 27 août et, déjà, les fondations ont été coulées. Le bâtiment, qui devrait ouvrir ses portes au mois de novembre, comprendra l'ensemble des services en un seul endroit, y compris un columbarium intérieur et extérieur ainsi qu'une salle de réception, en plus de l'église, du cimetière et du stationnement qui se trouvent déjà sur place. 

Le partenariat développé entre la famille Saint-Louis, propriétaire de la maison funéraire, et la Fabrique de Pointe-du-Lac permet du même coup la rénovation complète du presbytère aux frais de l'entreprise familiale, qui dessert aussi les municipalités de Louiseville, Yamachiche, Maskinongé, Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Paulin.

L'investissement d'environ 600 000 $ a en effet permis une entente avec la Fabrique pour que l'entreprise spécialisée dans les services funéraires investisse 100 000 $ pour des rénovations intérieures au presbytère, explique Paul Gélinas de la Fabrique de Pointe-du-Lac.

«Pour les rénovations extérieures, la Ville de Trois-Rivières et la fabrique ont accepté de contribuer chacun à la hauteur de 60 000 $», précise-t-il.

Ainsi, outre les services funéraires qui seront désormais regroupés dans cet espace, la famille Saint-Louis a aussi aménagé des locaux à l'intérieur du presbytère à l'usage de la communauté, notamment pour les cours de catéchèse des enfants de Pointe-du-Lac. Les citoyens pourront également avoir accès aux locaux de la maison funéraire selon les besoins et la disponibilité.

La Maison funéraire Saint-Louis s'est également engagée à assumer l'entretien du presbytère, du stationnement conjoint de l'église et de la maison funéraire, ainsi que des espaces verts sur le terrain, ce qui fait le bonheur de la Fabrique de Pointe-du-Lac.

«Personne ne peut nier que c'est un gros plus pour toute la communauté de Pointe-du-Lac. Le village se transforme, oui, tout en gardant ce qu'on peut conserver de patrimoine», a pour sa part indiqué le curé de la paroisse, François Doucet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer