Hockey mineur: assemblée houleuse à Mont-Carmel

De nombreux parents se sont manifestés mardi soir... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

De nombreux parents se sont manifestés mardi soir au conseil de ville de Notre-Dame-du-Mont-Carmel au sujet de l'entente de hockey mineur avec Saint-Boniface.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Notre-Dame-du-Mont-Carmel) La séance publique régulière du conseil municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel a pris l'allure d'un véritable bras de fer, mardi soir.

Des parents aussi déterminés que furieux ont forcé les élus à ajourner l'assemblée à 21 h 30, avant de reprendre environ une heure plus tard avec une nouvelle entente pour la prochaine saison de hockey mineur.

La réunion a sérieusement dérapé. En début de séance, le maire, Luc Dostaler, avait voulu se montrer bon joueur devant une salle bondée d'une soixantaine de personnes, dont une majorité de parents insatisfaits de l'entente négociée à leur insu par leur conseil municipal pour envoyer les jeunes hockeyeurs de Notre-Dame-du-Mont-Carmel à Saint-Boniface, plutôt qu'à Shawinigan, pour la saison 2016-2017.

Exceptionnellement, les élus ont devancé la période de questions au début de l'ordre du jour afin de permettre aux parents de s'exprimer. Avant d'accueillir les commentaires, le maire a toutefois tenu à refaire l'histoire de la demande de compensation pour les services supralocaux de la Ville de Shawinigan, à l'origine de cette controverse.

M. Dostaler a semé un certain espoir dans la salle en mentionnant que si les parents le désiraient, le conseil municipal était prêt à déchirer l'entente intervenue avec l'Association du hockey mineur de Saint-Boniface en avril s'ils voulaient absolument que les enfants jouent à Shawinigan. Il a toutefois ajouté qu'ils devraient assumer la facture, puisque le conseil municipal ne voulait pas la refiler à l'ensemble de la communauté.

Pressé de questions tout au long de la soirée, M. Dostaler a fini par avouer que selon la proposition présentée la semaine dernière par le maire de Shawinigan, Michel Angers, la surtaxe pour le hockey mineur s'établirait à 800 $. L'offre écrite n'a toutefois toujours pas été déposée. Si ce montant s'avère exact, il serait beaucoup inférieur au 1698 $ proposé dans l'étude réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton l'an dernier... mais tout de même supérieur de 400 $ à celui payé jusqu'à maintenant.

Deux heures et demie de questions et de commentaires parfois assez virulents n'avaient pas réussi à dénouer l'impasse. Menés par Stéphane Lavergne et Junior St-Onge, les parents se demandaient pourquoi les élus s'étaient précipités vers l'Association du hockey mineur de Saint-Boniface pour obtenir une entente et surtout, pourquoi ne pouvaient-ils pas envoyer les jeunes pratiquer le hockey à Shawinigan à la suite du statu quo pour la prochaine saison sur les frais supralocaux décrété par le conseil municipal à la fin juillet.

Quelques contribuables s'étaient déplacés pour appuyer leurs élus dans ce débat. Les parents de hockeyeurs ne lâchaient toutefois pas le morceau de sorte que, de guerre lasse, le maire a décrété un ajournement de la séance à 21 h 30.

Plusieurs parents sont toutefois demeurés dans la salle du conseil municipal. Après s'être consultés, ils ont demandé aux élus de reprendre la séance, en acceptant finalement le compromis proposé par le maire.

Dès mercredi sur le site web de la Municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, un formulaire sera ainsi mis en ligne afin que les parents qui souhaitent que leurs enfants jouent au hockey à Shawinigan confirment leur volonté de payer le montant total de la surtaxe qui sera éventuellement imposée. Si une majorité est atteinte, M. Dostaler se dit prêt à signer sur-le-champ l'entente sur les services supralocaux avec Shawinigan, mais il refilera entièrement la facture aux gens concernés. Le principe de l'utilisateur - payeur cher aux maires des dix municipalités impliquées dans cette négociation avec la Ville centre serait donc maintenu.

Tard mardi soir, M. Dostaler ne pouvait évidemment pas encore prédire les conséquences de l'entente avec l'Association du hockey mineur de Saint-Boniface si une majorité de parents s'exprime en faveur de Shawinigan.

«Si les parents sont vraiment prêts à tout payer, il faudra s'asseoir avec les gens de Saint-Boniface et trouver une solution pour obtenir un résultat satisfaisant pour tout le monde», commente M. Dostaler. «Chose certaine, tous les joueurs devront jouer au même endroit et il faudra se fier à la majorité.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer