La sécurité sera renforcée au Festival western de Saint-Tite

La consommation d'alcool au Festival western de Saint-Tite... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La consommation d'alcool au Festival western de Saint-Tite sera dorénavant limitée au périmètre où se déroulent les activités.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) À quelques jours du début de la 49e édition du Festival western de Saint-Tite, les organisateurs rappellent que la sécurité sera renforcée et que de nouvelles règles entourant la consommation d'alcool ont été établies.

Des agressions survenues l'année dernière ont poussé les organisateurs, la Ville de Saint-Tite ainsi que la Sûreté du Québec à adopter ces nouvelles mesures de sécurité. Pour la première fois, la consommation d'alcool ne sera tolérée que dans le périmètre où se déroule les différentes activités du Festival western. Celui-ci est délimité par les rues Saint-Gabriel, Guérin, Marchand, Notre-Dame, Du Moulin et le boulevard Royal.

«En dehors de ce périmètre, les festivaliers n'auront plus le droit de consommer de l'alcool sur la rue», explique clairement le maire de Saint-Tite, André Léveillé. «C'est imposé par la Sûreté du Québec dans notre plan pour améliorer la sécurité.»

Malgré cette nouvelle réglementation, le maire de Saint-Tite est conscient que les habitudes de consommation sont difficiles à changer dans un événement aussi gros que le Festival western. Or, il estime qu'une période de sensibilisation et d'adaptation sera nécessaire.

«Il y a une éducation à faire. Ça prend des années changer les habitudes des gens et il faut commencer quelque part. C'est cette année que ça commence», lance-t-il.

«Par contre, si un agent voit une personne consommer en dehors du périmètre, il ne sera pas sévère, mais il va l'avertir.»

Ces nouvelles mesures devraient permettre aux policiers de la Sûreté du Québec d'avoir un meilleur contrôle sur la foule. Le maire de Saint-Tite résume bien la réalité des soirées trop arrosées: «trop d'alcool, ça n'amène pas la paix».

«Et rares sont les villes qui permettent la consommation d'alcool dans les rues comme c'est le cas à Saint-Tite», ajoute-t-il.

Le directeur général du Festival western, Pascal Lafrenière, rappelle qu'il s'agit d'un privilège de consommer de l'alcool dans les rues de la ville. «On veut garder ce privilège. Le périmètre est très large», explique-t-il.

L'attentat terroriste au camion survenu à Nice en France l'été dernier a teinté les discussions des différents intervenants. Parmi les mesures qui seront mises de l'avant cette année afin d'améliorer la sécurité, il y a notamment l'utilisation des camions incendie pour bloquer dès midi les accès à la ville lors du défilé de dimanche prochain.

«C'est un petit élément qui montre aux gens que nous sommes sensibilisés à ces questions», précise André Léveillé. «Par ailleurs, nos agents de sécurité vont porter une attention particulière aux personnes qui semblent dérangées. Cela fait partie de leur formation.»

De plus, des blocs de béton ainsi que des barrières seront une fois de plus installés à l'entrée du périmètre piétonnier. «On veut sécuriser au maximum notre ville», renchérit le maire de Saint-Tite.

Des agents de la Sûreté du Québec seront très présents dans les rues de Saint-Tite. Bien qu'il ne souhaite pas donner de détails quant aux nombres d'agents sur place, le corps policier assure que les effectifs seront ajustés en fonction des besoins et de l'achalandage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer