Un mariage spécial à Trois-Rivières

Afin de poursuivre une chaîne de bonheur, Lyne... (Courtoisie)

Agrandir

Afin de poursuivre une chaîne de bonheur, Lyne Benjamin organisera prochainement un mariage tout inclus pour un couple qui n'a jamais eu la chance de se marier. Ce joyeux événement aura lieu à Trois-Rivières.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Lyne Benjamin, une Sherbrookoise passionnée de mariages, organisera prochainement à Trois-Rivières un mariage tout inclus pour un couple mystère. Cet événement, qui sera le second de la sorte, s'inscrit dans l'idée de la chaîne de bonheur. La motivation de Mme Benjamin est en effet profondément ancrée dans le souhait de redonner aux autres.

En juin 2014, Lyne Benjamin était au comble du bonheur: elle épousait alors l'homme qui est actuellement son mari. Son monde allait cependant bientôt basculer. Le 5 novembre de la même année, elle est hospitalisée pour un doigt bleu. Mme Benjamin a alors appris qu'elle était atteinte de la maladie de Raynaud, en plus de souffrir de sclérodermie.

La maladie de Raynaud affecte la circulation sanguine, causant des interruptions momentanées de l'irrigation dans les artérioles. Quant à la sclérodermie, il s'agit d'une maladie auto-immune, c'est-à-dire qu'elle retourne le système immunitaire contre l'organisme. En outre, elle cause un durcissement de la peau et, dans certains cas, des organes, affectant ainsi la motricité et la dextérité de la personne qui en souffre.

À la suite de son diagnostic, Mme Benjamin a sombré dans une période noire. La perspective de voir son avenir compromis l'a en effet laissée profondément déprimée. Or, pour se changer les idées, elle s'est mise à échanger sur sa passion avec d'autres personnes via internet. De fil en aiguille, Mme Benjamin s'est vue invitée à une quinzaine de mariages au cours de l'année 2015. Ces présences répétées dans un environnement festif lui ont finalement permis de se tirer des angoisses de la maladie.

Voyant le bien que ce genre d'événement lui faisait, elle a alors eu l'idée d'organiser des mariages, afin de mettre un peu de joie dans la vie de gens infortunés.

«Je suis une éternelle négative, mais l'idée d'organiser des mariages m'a permis de remettre mes idées en place», affirme Mme Benjamin. Bien qu'elle ait pu compter sur l'amour et le soutien indéfectible de sa famille et de ses amis, l'organisatrice de mariages est aussi reconnaissante envers les inconnus qui l'ont invitée à leur mariage. «Ils ne savent pas ce qu'ils ont fait pour moi. Maintenant, je veux redonner ce qu'on m'a donné. Ça me passionne et ça me nourrit», ajoute-t-elle.

Plus tôt cette année, l'organisatrice lançait la première édition de son mariage tout inclus, en partenariat avec le Cep d'Argent de Magog. Les couples aspirants devaient alors faire parvenir une lettre racontant pourquoi ils désiraient se marier. Au cours du processus, Mme Benjamin n'avait aucunement accès aux coordonnées des participants. L'organisatrice a ainsi reçu 290 lettres en provenance de diverses régions du Québec.

Pour réaliser l'événement, Mme Benjamin devait bien entendu s'entourer de partenaires. S'étant fait de nombreux contacts à force d'être invitée à des mariages, elle a ainsi pu solliciter l'aide de professionnels oeuvrant dans le milieu. Lorsqu'elle leur racontait son projet, ceux-ci se portaient volontaires pour offrir les différents éléments nécessaires à des noces.

Or, les contacts de Mme Benjamin sont éparpillés aux quatre coins de la province. L'organisatrice a vu dans cette situation géographique l'opportunité de transporter son concept dans d'autres régions. Trois-Rivières est d'ailleurs la prochaine ville sur sa liste.

Notons que l'organisatrice compte recourir à la même façon de faire en ce qui concerne la sélection du couple et la recherche de partenaires.

Afin de faire la promotion de son concept, Mme Benjamin disposera d'un kiosque lors du prochain Salon de la mariée de Trois-Rivières, qui se tiendra les 1er et 2 octobre prochain à l'Amphithéâtre Cogeco. Les visiteurs pourront alors discuter avec elle, en plus de soumettre leur candidature pour la prochaine édition des mariages tout inclus. Une boîte sera cependant déposée à l'entrée, car l'organisatrice ne veut pas que les gens paient pour avoir la chance d'être choisis.

Bien qu'organiser des mariages ne lui donne rien financièrement, Mme Benjamin sent que sa vraie récompense réside dans l'espoir qu'elle procure aux gens. «Je veux être une inspiration pour les autres. Je veux que les gens comprennent que tout est possible, peu importe ce qui arrive. Il faut croire en la vie, continuer, et croire en ses rêves, car ce sont nos passions et nos buts qui nous motivent et nous rendent heureux. Moi, c'est dans les mariages que je retrouve tout ça», conclut-elle.

Destination Lévis

Le troisième mariage tout inclus organisé par Mme Benjamin aura lieu à Lévis. Incidemment, elle disposera d'un kiosque lors du prochain Salon des mariés et Robes de bal de Lévis, qui se tiendra du 13 au 15 janvier 2017. 

Une boîte sera disposée à l'entrée du Salon comme à Trois-rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer