Un été fructueux pour les récoltes

Le maïs est arrivé à temps cette année... (La Presse)

Agrandir

Le maïs est arrivé à temps cette année et il pourra répondre à la forte demande de 2016.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Mère Nature a été clémente jusqu'à présent cet été envers les producteurs de la région. Les propriétaires de fermes horticoles et d'autocueillettes s'entendent tous pour dire que la période estivale aura été fructueuse.

La température a été idéale ou presque durant l'été pour les producteurs. Les journées chaudes et ensoleillées ont été accompagnées par la pluie qui est venue se mêler au portrait à ses heures. La saison du blé d'Inde bat présentement son plein et les fermes ont, pour la plupart, vu la demande augmenter cette année.

«Tous les éléments ont joué en notre faveur cet été. Notre terre est plus argileuse qu'à d'autres endroits et ça nous permettra entre autres de pouvoir vendre du maïs jusqu'au début octobre. La demande locale est très élevée cette année», raconte David Lemire, propriétaire de la Ferme horticole Gagnon à Trois-Rivières.

Chez les Jardins Dugré à Pointe-du-Lac, le blé d'Inde est arrivé à temps, et en plus les quantités demandées ont dépassé celles de l'an dernier. «Il a fait beau notamment durant les week-ends, beaucoup de gens sont venus acheter du maïs pour des épluchettes», soutient la copropriétaire Mireille Dugré.

Pour sa part, la Ferme les Vieilles Forges chez Milette à Trois-Rivières a même reçu un peu trop de soleil, ce qui a légèrement accéléré la croissance des épis.

«La récolte va bien jusqu'à présent. Mais avec la chaleur que nous avons présentement le maïs risque de mûrir rapidement, la saison pourrait se terminer plus tôt que prévu.

Les autocueillettes ont été tout aussi prolifiques au cours de la saison chaude, alors que la demande a largement dépassé celle de 2015. Du côté de la Ferme horticole Gagnon, on a affirmé que c'était la folie pour la récolte des fraises au cours des dernières semaines. À la Ferme la Cueille de Saint-Étienne-des-Grès, la propriétaire Louise Villeneuve jugeait elle aussi que la saison des fruits avait été excellente.

«Nos récoltes de fraises et de framboises ont comblé nos attentes. Nous avons eu un bon équilibre entre le soleil ainsi que la pluie, et ç'a paru. Notre chiffre d'affaires a été supérieur à celui de l'an dernier.»

Même son de cloche pour la Ferme Tournesol à Sainte-Anne-de-la-Pérade, qui a surpassé ses recettes de l'an dernier. «La pluie a été présente durant quelques fins de semaine, mais le reste de la semaine il faisait super beau», souligne Steve Massicotte, actionnaire de la Ferme.

Les vergers se portent bien

out indique que la saison des pommes sera tout aussi bonne. Les vergers de la région se portent à merveille et la production de pomme est déjà entamée. «Nous n'avons pas eu de grêle cet été donc ça aide beaucoup. Nous avons déjà commencé à récolter. Certains pensent que ça commence vers la fin septembre en raison de la période estivale dédiée aux fruits et au maïs, mais nous avons déjà quelques sortes de pommes sur le marché», explique Monique Landry, copropriétaire chez Verger Barry, qui prévoit que la saison des pommes se conclura tout près de l'Action de grâce. 

Sur la rive sud, au Verger de Nicolet, Sylvie Céré se réjouissait de la bonne production de pommes et de ne pas avoir été victime du gel cette année.

Tout porte à croire que la saison des pommes saura continuer dans lignée qu'ont amorcée les fruits et le maïs. Les deux propriétaires de vergers sont enthousiastes avec la récente température et croient que l'automne 2016 sera intéressant pour leurs clients.

«Nos récoltes de fraises et de framboises ont comblé nos attentes. Nous avons eu un bon équilibre entre le soleil ainsi que la pluie, et ç'a paru. Notre chiffre d'affaires a été supérieur à celui de l'an dernier.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer