Campagne de la Fondation J.P. Despins: un objectif de 60 000 $

Dans l'ordre habituel, on retrouve René Bérubé, président... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve René Bérubé, président de la fondation, Dr Gauthier Bastin, personne inspirante, Léo-Paul Therrien, président d'honneur, Dr Richard Proulx, médecin de famille, Martin Benoit et Julie Arel, personnes inspirantes.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Léonard-d'Aston) Malgré ses deux millions de dollars déjà investis en 14 ans pour la santé en milieu rural, la Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d entend bien maintenir le rythme avec une nouvelle campagne de financement dont l'objectif a été fixé à 60 000 $ pour 2016. L'an dernier, pas moins de 102 000 $ avaient été recueillis.

C'est sous la présidence d'honneur de Léo-Paul Therrien qu'aura lieu le souper-bénéfice du 23 octobre au Centre Richard-Lebeau de Saint-Léonard-d'Aston. Et celui-ci sera entouré de «personnes inspirantes», soit Julie Arel, du resto La Muse, à Drummondville, Dr Gauthier Bastin, qui multiplie les responsabilités dans le secteur de la santé, et Martin Benoit, un producteur agricole de Sainte-Brigitte-des-Saults.

«Nous avons choisi de les mettre en évidence, excellant dans leur domaine depuis plus de 25 ans. Ce sont des modèles de réussite, des gens qui peuvent influencer les autres par leur rayonnement, des médaillés d'or olympiens dans leur secteur», s'est plu à dire le président de la fondation, René Bérubé.

Salle de chirurgie mineure au quotidien, table Manumed optimale en trois parties, lampe d'examen médical au LED et cautérisateur: voilà autant d'appareils qui pourraient être achetés au terme de la campagne de financement.

Avec ses équipements et sa bourse d'installation de 15 000 $, la coop de solidarité santé JP Despins souhaite agrandir son équipe de six médecins qui sont surchargés. Mais on admet que le recrutement en milieu rural n'est pas facile.

«Il faut se procurer des billets auprès des administrateurs de la fondation car les places sont limitées et il n'y a pas de vente à la porte», a conclu M. Bérubé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer