Un Trifluvien sera conseiller au séminaire Les Vainqueurs des Amputés de guerre

Marc-Antoine Quessy sera conseiller junior au séminaire Les... (Courtoisie)

Agrandir

Marc-Antoine Quessy sera conseiller junior au séminaire Les Vainqueurs des Amputés de guerre, qui se tiendra du 19 au 21 août, à Québec.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Marc-Antoine Quessy, un adolescent de Trois-Rivières, sera conseiller junior lors de la prochaine édition du séminaire Les Vainqueurs, qui se tiendra ce week-end à Québec. Le jeune homme, qui aura 16 ans le 21 août, a très hâte de pouvoir partager son expérience avec les autres participants.

Le séminaire Les Vainqueurs est un événement annuel organisé par les Amputés de guerre qui donne l'occasion aux jeunes amputés de montrer à leurs parents ce qu'ils sont capables de faire. Pour Marc-Antoine, qui a une amputation congénitale au bras gauche, ce rassemblement est une chance unique d'informer et de rassurer les gens sur la condition des jeunes amputés.

«Je suis content de le faire. Je fais ça pour aider les nouveaux parents d'un enfant amputé. Je veux leur montrer que même si nous sommes différents, nous sommes capables de nous débrouiller et de développer des habitudes, afin d'avoir un rythme de vie normal», affirme-t-il.

En plus des interventions de ses conseillers, le séminaire présente de l'information sur les nouvelles technologies, notamment en matière de prothèses, et permet aux jeunes de discuter des enjeux liés à leur condition en leur montrant qu'ils ne sont pas seuls. Ce dernier aspect est particulièrement important pour Marc-Antoine, puisqu'il connaît les difficultés de vivre avec une amputation.

«Quand j'étais plus jeune, c'était plus difficile, parce que le regard des autres m'affectait. Avec le temps, je me suis forgé un caractère et je suis maintenant habitué à ce regard. En fait, plus on vieillit, plus c'est facile, parce que les gens gagnent en maturité», constate-t-il.

Vivre avec une amputation signifie donc de devoir surmonter certaines barrières. À cet effet, les responsables du séminaire choisissent des conseillers qui ont franchi les obstacles qui se sont dressés sur leur chemin.

«Généralement, les conseillers vont être invités par les organisateurs. Je présume que ceux-ci font leur choix en fonction de l'expérience. Ils choisissent des participants qui vont souvent au séminaire, qui assistent à l'événement depuis longtemps, et qui ont eu beaucoup de contacts avec le public. Il s'agit surtout de participants plus vieux, qui ont autour de 16 ans, afin que ceux-ci puissent montrer aux parents comment ils ont fait pour vivre avec leur différence», note Marc-Antoine.

Le vécu du jeune homme faisait de lui un candidat de choix pour l'organisation des Vainqueurs, d'autant plus qu'il avait assisté régulièrement au séminaire au cours des dernières années, et qu'il avait déjà agit à titre de conseiller lors d'un autre événement.

Au chapitre des contacts avec le public, Marc-Antoine pouvait compter sur une certaine habitude des médias. «J'avais déjà pris part à une entrevue vidéo et fait l'objet d'articles dans les journaux. C'est comme si j'étais devenu un ambassadeur pour Les Vainqueurs. Je suis assez fier de montrer comment j'ai vécu en tant qu'Amputé de guerre», souligne-t-il.

Le nouveau conseiller junior espère que les participants pourront retirer de la détermination de son passage au séminaire. «Nous sommes capables de tout faire. Nous n'avons pas de limites; les seules limites que nous allons rencontrer, c'est celles que nous allons nous imposer. Et le but, c'est justement de les franchir», conclut Marc-Antoine.

Des parents reconnaissants

Le fait d'être conseiller junior lors du séminaire Les Vainqueurs permet en quelque sorte à Marc-Antoine de redonner aux autres ce qu'il a reçu des Amputés de guerre. Aussi, Dany Quessy et Nathalie Juneau, les parents de Marc-Antoine, n'ont pas manqué d'exprimer leur gratitude envers l'organisation. 

«Les Amputés de guerre ont permis à Marc-Antoine de pratiquer des sports. Ils lui ont fourni des vélos et des prothèses adaptées, en particulier pour le golf. Marc-Antoine a même participé à une publicité des Amputés de guerre dans laquelle il pratique ce sport», mentionne Mme Juneau. «Les personnes ressources des Amputés de guerre sont soucieuses des jeunes. Je veux les remercier, car ce sont des gens à l'écoute», ajoute-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer