Appel au désistement de la mairie: Alain Bélanger n'a pas dit son dernier mot

Alain Bélanger... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alain Bélanger

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après le rejet de sa plainte par la Commission municipale du Québec (CMQ), Alain Bélanger envisagerait une poursuite au civil à l'endroit de Jonathan Lacourse.

Toute cette histoire fait suite au commentaire Facebook de Jonathan Lacourse, conseiller municipal de Maskinongé, lors des élections à la mairie en 2013. Il avait alors invité les citoyens de Maskinongé à encourager M. Bélanger à abandonner la course à la mairie. M. Bélanger était alors le seul opposant de Roger Michaud, maire actuel de Maskinongé.

«Je me suis informé au Directeur général des élections du Québec et on m'a suggéré une poursuite au civil puisque j'ai perdu ma cause à la CMQ. C'est cela que j'envisage maintenant, mais pas tout de suite. Je veux attendre un peu, c'est essoufflant de se battre contre le système», confie Alain Bélanger.

Une poursuite au civil contre M. Lacourse poursuivrait un objectif tout autre que celle intentée à la CMQ. Cette fois-ci, ce serait M. Lacourse comme individu, et non pas en tant que conseiller municipal. L'objet de la poursuite changerait tout autant puisque celle qu'envisage maintenant Alain Bélanger vise la sanction d'une atteinte à sa réputation. Or, la plainte à la CMQ visait à faire reconnaître illégal l'appel au désistement du conseiller.

Et puis, si Alain Bélanger ne se présente plus aux conseils municipaux de Maskinongé, il n'a pas fait une croix sur sa vie politique pour autant.

«Quand je vais prendre ma décision sur la suite des choses avec la poursuite, on ne sera plus très loin des élections municipales et, rendu-là, on verra. J'ai encore la flamme», affirmait-il.

L'homme de 66 ans mentionne être en démarchage afin de trouver un candidat à appuyer aux prochaines élections, lui qui songe à un poste de conseiller municipal. «Je ne veux pas être encore le seul à me présenter. Sinon, on va encore me dire que je fais perdre de l'argent à la municipalité», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer