La vente du stade de baseball à Saint-Tite bientôt autorisée?

La Commission municipale du Québec doit se prononcer... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Commission municipale du Québec doit se prononcer sur le changement de vocation souhaité du terrain du stade de baseball de Saint-Tite.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) L'avenir de la vente du terrain du stade de baseball de Saint-Tite pour permettre la construction d'une résidence pour personnes âgées est entre les mains de la Commission municipale.

Cette maquette représente le projet Le Béli du... - image 1.0

Agrandir

Cette maquette représente le projet Le Béli du Groupe Beaumier.

À la suite de la contestation de quelques citoyens, la commission étudie actuellement le changement de vocation du site. La Ville de Saint-Tite est toutefois certaine que la vente sera bientôt autorisée.

Six citoyens de la municipalité ont en effet demandé à la Commission municipale de se pencher sur la vente du terrain. Ceux-ci s'opposent à son changement de vocation. Selon eux, ce terrain doit continuer d'être destiné à la jeunesse et au sport.

«Nous sommes toutefois très confiants que la Commission municipale va donner un avis favorable au changement de vocation du site. Elle va comprendre l'importance du projet pour une ville comme la nôtre», affirme de son côté en entrevue le maire de Saint-Tite, André Léveillé, qui rappelle que le projet du Groupe Beaumier est évalué à près de 12,7 millions $.

«Cette procédure gèle tout pour l'instant. [...] Les personnes qui ont demandé à la Commission municipale de se pencher sur la question doivent retirer leur demande.»

Dans une première phase de développement, le promoteur, qui a présenté son projet à la population en mai dernier, envisage de construire dès 2017, 86 appartements pour personnes autonomes ainsi que 19 chambres de soins pour personnes semi-autonomes.

Toujours destiné aux loisirs, ce terrain avait été vendu il y a près d'un demi-siècle à la Municipalité par la Fabrique de la paroisse de Saint-Tite avec une condition importante. Il devait toujours être utilisé pour les sports et loisirs.

Selon le maire de Saint-Tite, le conseil de la Fabrique accepte toutefois de laisser tomber cette clause pour permettre la construction de la résidence Le Béli. Une rencontre prévue le 17 août prochain doit d'ailleurs régler cette question. Ce processus retarde également le début des travaux de préparation du site.

«Le conseil de la Fabrique estime que c'est un beau projet et qu'il sera bénéfique pour les membres de la communauté», note le maire Léveillé.

La Fabrique n'a certainement pas la légitimité de s'opposer au projet qui permettrait à plusieurs fidèles de résider à deux pas de l'église alors que l'offre de résidence pour personnes âgées est somme toute limitée à Saint-Tite. Et les prévisions démographiques indiquent que dans dix ans la région entourant Saint-Tite comptera près de 4900 personnes de 65 ans et plus, ce qui correspond à une augmentation de 1200 personnes par rapport à 2016.

Tous ces délais administratifs retardent inévitablement la vente du terrain au Groupe Beaumier, cette entreprise de la région qui exploite quatre supermarchés Metro ainsi que la résidence le Havre du Faubourg et le développement domiciliaire le Faubourg du ruisseau à Nicolet. L'autorisation de la vente du terrain du stade de baseball ne figurait donc pas à l'ordre du jour du conseil municipal de mardi soir.

Malgré tout, la Municipalité croit bien pouvoir commencer les travaux de préparation du terrain ce mois-ci.

«Nous voulons commencer en août à la fin de la saison de balle et avant le Festival western (9 au 18 septembre), car pendant l'événement nous ne pouvons rien faire. Et nous voulons aussi commencer les travaux de construction du nouveau terrain de baseball», ajoute le maire André Léveillé qui précise que tant que la Commission municipale n'a pas donné son aval, ces travaux ne pourront pas commencer.

«Ce nouveau terrain sera plus moderne et plus sécuritaire.»

Par ailleurs, Le Béli fait l'unanimité du monde politique et des affaires de Saint-Tite. La Chambre de commerce de Mékinac appuie sa construction, car elle estime que les retombées économiques de ce projet de plus de 12 millions $ et la quarantaine d'emplois qui s'y rattachent seront très favorables pour Saint-Tite.

C'est très connu, chaque parcelle de terre, ou presque, est louée lors du Festival western de Saint-Tite. Le terrain du stade de baseball ne faisait pas exception.

Près de 160 véhicules récréatifs y étaient stationnés lors de l'événement. Le site était exploité par un organisme de Saint-Tite, ce qui lui permettait de financer ses activités.

«Depuis quelques années, nous avisons les campeurs qu'ils devront éventuellement se trouver un autre terrain», précise André Léveillé. «Ils doivent maintenant se trouver un autre endroit.»

Cette année, seul le petit terrain de balle, voisin du stade, sera utilisé comme stationnement de voitures, note le maire. Il sera exploité par la Maison des jeunes, le club de gymnastique les Ritournelles et le Jardin public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer