Les travaux de chargement sur le pont Laviolette sont des services essentiels

Le pont Laviolette... (François Gervais)

Agrandir

Le pont Laviolette

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Tribunal administratif du travail a statué mercredi que des essais de chargement devaient être effectués sur le pont Laviolette, et ce, malgré la grève de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ).

Le Tribunal considère en effet que les travaux reliés aux essais de chargement sont des services essentiels.

Après avoir entendu les plaidoyers de l'APIGQ et du Secrétariat du Conseil du trésor, la juge administrative Myriam Bédard en est arrivée à la conclusion que les travaux de chargement, qui impliquent la fermeture complète du pont au cours de la nuit, devaient être effectués, même si ceux-ci n'étaient pas compris dans l'entente sur les services essentiels signée par les deux parties en février dernier.

Dans son jugement, la juge Bédard tient compte de la progression nette de la fissuration des extrémités de certaines entretoises, situation problématique depuis plusieurs années.

La juge a par ailleurs indiqué qu'il était difficile de savoir si cette situation viendrait à se stabiliser. Elle croit ainsi que si rien n'est entrepris dans un avenir rapproché, une intervention de réparation pourrait ne pas être suffisante, et qu'il faille remplacer les entretoises.

Elle ajoute que les conséquences d'une fermeture en cas de problèmes seraient très grandes. Le Tribunal a donc recommandé de procéder aux essais de chargement dès 2016, afin que les travaux de réparation puissent débuter en 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer