«Il aurait été élu à vie»

«Si tu n'es pas en parfaite forme et...

Agrandir

«Si tu n'es pas en parfaite forme et que tu veux bien servir la population, tu as intérêt à prendre une décision courageuse et de démissionner avant la fin de ton mandat», a souligné le recteur de l'UQTR Daniel McMahon.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) En annonçant sa décision de se retirer de la vie politique, le maire de Nicolet, Alain Drouin, s'est attiré un concert d'éloges de la part du milieu.

«Alain n'est pas un lâcheur. S'il a décidé de démissionner avant la fin de son terme, c'est parce qu'il est convaincu que c'est vraiment sérieux. Je ne suis pas surpris dans le sens que c'est quand même une fonction qui est exigeante. Et si tu n'es pas en parfaite forme et que tu veux bien servir la population, tu as intérêt à prendre une décision courageuse et de démissionner avant la fin de ton mandat», a commenté l'un de ses prédécesseurs, Daniel McMahon.

Selon lui, les gens ne réalisent pas ce qu'exige la fonction de maire.

«Tu es au quotidien avec tes concitoyens. Que t'ailles n'importe où, quand un citoyen a un message à te passer, il va te le passer directement. Mais c'est un avantage d'être un élu municipal parce que tu peux voir les effets immédiats de tes décisions», peut-il témoigner.

Même s'il considère que la rémunération des élus est un sujet «extrêmement délicat», le recteur de l'UQTR est d'avis que le salaire doit être suffisamment intéressant pour attirer des gens compétents.

«Mais il devrait y avoir une mécanique d'ajustement annuel», propose celui qui a occupé cette fonction de 1995 à 2001.

N'ayant aucunement l'intention d'y revenir, ce fier citoyen de Nicolet a souligné la capacité d'écoute du maire démissionnaire. Une qualité relevée par plus d'un intervenant.

Un visionnaire

Louis Plamondon... (Archives, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Louis Plamondon

Archives, Le Nouvelliste

«J'ai toujours eu d'excellentes relations avec M. Drouin, depuis sa première élection. C'était un homme très impliqué et très visionnaire pour la municipalité. Il a oeuvré de façon très positive aussi à la MRC. Il avait une excellente relation avec tous les autres maires, d'ailleurs avec tous les citoyens. Il aurait été élu à vie. Il était aimé des citoyens. Il était vraiment un maire très complet, étant autant attaché à la culture qu'au sport qu'à la vie sociale de sa communauté», a souligné le député de Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon.

Selon lui, Alain Drouin avait une proximité avec les gens «un peu rare» et une facilité de communication. 

«Il va manquer beaucoup à Nicolet», a-t-il laissé échapper.

Donald Martel... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 4.0

Agrandir

Donald Martel

François Gervais, Le Nouvelliste

Pour le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, le premier magistrat est un exemple d'intégrité. 

«Jamais je vais remettre en doute la parole de ce gars-là. S'il voulait continuer, il avait toutes les raisons, il aurait été élu probablement encore sans opposition. Il n'y a aucune contestation dans la ville de Nicolet», a-t-il soutenu.

Cet ancien directeur général de la MRC de Nicolet-Yamaska a eu l'occasion de travailler sous son leadership alors qu'il était préfet. 

«C'est un visionnaire consensuel, l'une des personnes les plus respectueuses que j'ai connues. C'est l'honnêteté incarnée», poursuit le représentant de la CAQ.

Marc Descôteaux... (Stéphane Lessard) - image 5.0

Agrandir

Marc Descôteaux

Stéphane Lessard

Le préfet actuel de la MRC, Marc Descôteaux, parle d'un «gars de coeur très attachant, très humain avec les gens, qui a des bonnes convictions, qui va au fond des choses». 

«Il était très généreux de son temps et de son savoir. Je suis très fier d'avoir siégé avec lui. Ce sera dans mes bons souvenirs de vie municipale et politique», a confié le maire de Sainte-Monique.

Jean-Guy Dubois... (Archives, Le Nouvelliste) - image 6.0

Agrandir

Jean-Guy Dubois

Archives, Le Nouvelliste

Son homologue de Bécancour, Jean-Guy Dubois, trouve que Nicolet perd un excellent ambassadeur. 

«Ce n'était pas un gars flamboyant, mais efficace. On s'entendait bien. On avait d'ailleurs plusieurs ententes entre nos deux villes. Je trouve ça dommage», a-t-il déclaré.

Maurice Richard... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 7.0

Agrandir

Maurice Richard

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

De l'avis de Maurice Richard, lui-même ancien maire, Alain Drouin était davantage un analyste qu'un politicien. «J'ai toujours eu un très bon contact avec lui. On n'a jamais eu vraiment de dossiers conflictuels entre les deux villes», affirme le président-directeur général de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Martine Pépin... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 8.0

Agrandir

Martine Pépin

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

«C'est quelqu'un qui était très attentif à nos propos. C'était sa force de prendre le temps de bien nous écouter et d'essayer de travailler dans le même sens que nous», renchérit la directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, Martine Pépin.

Finalement, si le conseiller municipal de Nicolet, Denis Jutras, l'a décrit comme un grand démocrate, son collègue Jean Rousseau a plutôt signalé sa qualité de rassembleur.

«J'ai adoré travailler avec Alain. C'est un ami. Il a été un très bon maire pour la Ville de Nicolet. On va en garder un bon souvenir», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

  • <em>La force tranquille</em>

    Éditorial

    La force tranquille

    Le maire de Nicolet, Alain Drouin, a pris un peu tout le monde par surprise, mardi, en annonçant qu'il quittait ses fonctions pour des raisons de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer