Élections de Maskinongé: rejet des plaintes d'Alain Bélanger

Alain Bélanger... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alain Bélanger

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Deux plaintes, deux revers. L'appel au désistement de Jonathan Lacourse à l'endroit d'Alain Bélanger pendant les élections maskinongeoises de 2013 ne sera pas sanctionné par les tribunaux.

Une décision de la Commission municipale du Québec (CMQ) vient clore le dossier. Après que le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) eut rejeté la première plainte d'Alain Bélanger, la juge administrative de la CMQ, Sandra Bilodeau, a refusé d'aller plus loin avec la deuxième.

Encore au stade préliminaire, l'avocat de M. Lacourse avait demandé à ce que soit déclarée irrecevable la plainte puisque non fondée en droit.

Ses prétentions n'étaient pas sans précédent puisque le MAMOT avait rejeté l'accusation en raison de sa futilité.

«La tenue d'une enquête est inutile [...] Il n'y a pas eu de manque de respect envers [M. Bélanger]. Seuls des propos ayant un caractère d'intérêt public ont été tenus», concluait la juge.

Toute cette histoire fait suite au commentaire Facebook de Jonathan Lacourse, conseiller municipal de Maskinongé, lors des élections à la mairie en 2013. Il avait alors invité les citoyens de Maskinongé à encourager M. Bélanger à abandonner la course à la mairie.

Les quatre tentatives ratées d'Alain Bélanger d'accéder au poste de maire ainsi que les 8500 $ engendrés par une course à deux candidats font partie des arguments invoqués par Jonathan Lacourse.

Contactée à cet effet, la directrice générale de Maskinongé, France Gervais, précise que 10 600 $ devaient être affectés à l'organisation de l'élection de 2013. En raison du désistement de M. Bélanger, l'élection n'aura coûté que 1500 $ puisqu'il était le seul adversaire de Roger Michaud, maire actuel de la municipalité.

«C'est certain qu'il y a des dépenses qu'on doit assumer même s'il n'y a pas eu d'élection entre deux candidats. La préparation de la liste électorale, la publication d'avis publics et le processus de révision des candidatures sont des dépenses encourues indépendamment de la tenue d'une course», a spécifié Mme Gervais.

Cette économie de 9100 $ à la Municipalité cache toutefois d'autres frais. Les plaintes qu'aura intentées M. Bélanger ont coûté aux contribuables plus de 4000 $ en frais d'avocats. «Les membres du conseil municipal étaient d'accord pour assumer les frais d'avocats du conseiller municipal Jonathan Lacourse», a conclu Mme Gervais.

Quant au principal intéressé, il ne pouvait qu'être satisfait de la décision. «Le jugement est dans la logique des choses. Je savais dès le départ que la déclaration que j'avais faite n'était pas dégradante», a affirmé Jonathan Lacourse.

Interrogé sur les frais judiciaires encourus par les plaintes à son endroit, M. Lacourse a affirmé qu'il était normal que la Municipalité assume les coûts puisque la plainte ne le visait pas en tant qu'individu, mais bien en tant que conseiller municipal.

«La décision a été prise en caucus par les membres du conseil municipal. Je me suis retiré au moment de prendre la décision. C'est coutume pour une Municipalité de prendre la défense d'un des membres de son conseil lorsqu'il est dans le cadre de ses fonctions», a dit M. Lacourse.

Le maire de Maskinongé, Roger Michaud, à qui le désistement d'Alain Bélanger a profité, s'est dit satisfait que cette histoire soit terminée.

«Je ne m'attendais pas à ce que cela prenne autant de temps. J'étais d'ailleurs convaincu que M. Lacourse n'avait rien fait de mal, la décision est logique», a raconté le maire.

Le jugement de la CMQ a été déposé lundi soir à la séance du conseil de Maskinongé, conformément aux règlements en vigueur.

Il n'a pas été possible de joindre Alain Bélanger pour recueillir ses commentaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer