La Foire de Nathalie... annulée de nouveau

Il n'y aura plus de Foire champêtre à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Il n'y aura plus de Foire champêtre à la Cabane chez Nathalie. Les propriétaires ont en effet décidé d'annuler l'événement plutôt que de se conformer aux conditions émises par le conseil municipal.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) Décidément, Nathalie Simard et son conjoint Lévis Guay ont le sens du spectacle.

Lévis Guay était visiblement irrité par les conditions... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Lévis Guay était visiblement irrité par les conditions que lui imposait la Municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc pour rétablir la tenue de la Foire Champêtre

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Nathalie Simard lors de l'assemblée publique de lundi... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Nathalie Simard lors de l'assemblée publique de lundi à Saint-Mathieu-du-Parc. Le maire Claude McManus figure à la table derrière elle.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Après avoir rencontré les élus et participé à une assemblée publique fort courue, lundi, autour de leur cause, le couple renonce finalement à se soumettre aux conditions émises par la Municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc pour le retour de la Foire champêtre.

En matinée, le copropriétaire a refusé de contresigner la résolution qui avait été adoptée la veille par le conseil municipal et qui exigeait, entre autres, l'approbation préalable du voisinage pour une reprise des activités au cours des deux prochaines fins de semaine.

Un conseiller municipal avait même été mandaté auprès des promoteurs pour faire le tour d'une douzaine de voisins.

«Nous, on était de bonne foi là-dedans. Ce matin (mardi), on a préparé les documents. Il a refusé de signer et il ne voulait pas aller voir les voisins. Notre résolution n'est plus valable et l'autorisation qu'on a donnée n'est plus là non plus. On va leur envoyer un avis. Il n'y a plus d'entente», a fait savoir au Nouvelliste le premier magistrat, Claude McManus.

Lévis Guay s'est brièvement adressé aux médias mardi après-midi pour faire le point sur cette décision. Visiblement irrité, il n'a pas mâché ses mots à l'égard de l'administration municipale de Saint-Mathieu-du-Parc.

«Nous n'avons pas choisi d'annuler l'événement. C'est ce qui se passe avec la Municipalité qui nous contraint à le faire. La résolution nous obligeait à faire du porte-à-porte auprès de tous les citoyens plaignants, pour que ceux-ci signent un vote anonyme. Il aurait ensuite fallu attendre que la Municipalité reçoive les votes, pour finalement nous donner les résultats vendredi. La Foire aurait été samedi.

Est-ce qu'on peut préparer une foire en une demi-journée? Non. La Municipalité a fait exactement ce qu'il fallait pour qu'on ne soit pas capable de tenir la Foire», commente-t-il.

M. Guay déplore également le fait d'avoir les mains liées dans ce dossier.

«C'est un abandon de pouvoir de leur part. Ils ont donné le pouvoir de notre entreprise aux citoyens plaignants, et à partir de là, nous dépendons d'eux. Or, ils ont dit clairement qu'ils ne signeraient pas. Cette condition était un cadeau empoisonné. Nous sommes présentement en réunion pour voir ce que l'on va faire. Mais la Foire, c'est terminé, on n'en parle même plus», ajoute-t-il.

M. Guay a aussi indiqué que les propriétaires conviaient la presse mercredi à 15 h pour annoncer les orientations futures de l'entreprise.

Lundi soir, plus d'une centaine de personnes avaient assisté à la séance régulière du conseil. Et Nathalie Simard avait ouvertement indiqué qu'elle était prête à faire des concessions, comme «couper les vendredis et baisser les décibels».

Interrogé à savoir s'il regrettait tout ce branle-bas alors qu'on revient à la case départ, le maire Claude McManus dit avoir apprécié que les gens aient pu s'exprimer.

«Nous aussi, on a pu donner notre position. On voit aussi que dans la municipalité, il y a des gens qui sont pour, mais il y en a beaucoup qui sont contre aussi, qui veulent la paix, et ça venait de plusieurs secteurs», a-t-il tenu à souligner, saluant le courage des opposants pour s'être présentés à l'assemblée publique dans de telles circonstances, et avoir ainsi prouvé que la problématique «n'est pas sans fondement».

«Ça nous raffermit dans notre position de dire: on veut un environnement de quiétude sain. Mais on a aussi démontré qu'on était capable d'une certaine ouverture. Il faut qu'on en parle à nos citoyens, et quand on leur en parle, souvent, c'est ça qui fait que c'est déjà accepté d'avance, et qu'on a moins de plaintes», a-t-il ajouté.

Si jamais la direction de la Cabane chez Nathalie revenait à la charge l'an prochain avec sa Foire champêtre, le tout serait-il accepté sous les mêmes conditions?

«Pour l'année prochaine, quelles que soient les activités, on va commencer par régler la situation actuelle de la cabane avec la CPTAQ (Commission de la protection du territoire agricole du Québec).

Après ça, on va s'asseoir et on va discuter des autres projets. C'est toujours en fonction de dire: est-ce que ça peut être acceptable? Est-ce qu'on peut faire accepter ça par notre population? Si la réponse est oui, et qu'on rencontre tous les citoyens, ça va être parfait», a fait savoir le maire McManus.

Initialement, l'événement devait avoir lieu les week-ends, du 15 juillet au 14 août. Mais après deux fins de semaine, les plaintes de citoyens pour le bruit ont amené la Municipalité à faire cesser la Foire champêtre. Une décision qui avait provoqué plus de 250 commentaires sur la page Facebook de la Cabane chez Nathalie.

Même l'annonce d'une rencontre entre la direction de la Cabane chez Nathalie et le conseil municipal aura entraîné 170 commentaires. Quant à la pétition qui fut mise en ligne pour tenter de faire renverser la position municipale, elle aura recueilli près de 2000 noms.

Avec la collaboration de Michel Lamy

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer