Nathalie Simard pourra reprendre sa Foire champêtre à certaines conditions

«On peut s'ajuster. Il faut se donner la... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

«On peut s'ajuster. Il faut se donner la main tous ensemble. Je suis prête à faire des concessions. On est ici pour donner du bonheur et de la joie dans un monde de fou», a expliqué Nathalie Simard, devant la centaine de personnes venues assister lundi soir à la réunion régulière de Saint-Mathieu-du-Parc.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) Si ce sont des citoyens qui ont provoqué la fin abrupte de la Foire champêtre à la Cabane chez Nathalie en se plaignant du bruit, c'est le voisinage immédiat qui décidera du sort de l'événement.

Plusieurs citoyens se sont rendus à l'assemblée publique... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs citoyens se sont rendus à l'assemblée publique pour témoigner leur appui à Nathalie Simard.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Plusieurs personnes avaient des questions à poser au... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Plusieurs personnes avaient des questions à poser au maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Claude McManus.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Voilà l'une des nombreuses conditions imposées par le conseil municipal de Saint-Mathieu-du-Parc pour permettre à l'activité d'avoir lieu au cours des deux prochaines fins de semaine.

«Je ne suis pas venue faire de la bisbille dans votre ville», a lancé la chanteuse Nathalie Simard, devant la centaine de personnes venues assister lundi soir à la réunion régulière.

Plusieurs d'entre elles affichaient ouvertement leur appui à sa cause tout en murmurant contre «ces malcommodes qui veulent mettre le trouble». Une attitude qui fut vivement dénoncée par, justement, une voisine immédiate.

Après une période de questions plutôt houleuse, les élus ont adopté une résolution autorisant le retour de la Foire champêtre, en autant toutefois qu'elle dure moins longtemps et qu'elle soit moins bruyante.

Un engagement pris par les promoteurs, de sorte que la journée du vendredi est amputée et que le tout se terminera à 23 heures le samedi et à 17 heures le dimanche.

Le maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Claude McManus, a multiplié... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Le maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Claude McManus, a multiplié les interventions lors de la période de questions.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

«Ça prend une acceptation écrite des voisins proches. On ne veut pas avoir de plaintes», a clairement laissé entendre le maire Claude McManus, qui avait rencontré le couple Guay-Simard en après-midi, en compagnie des conseillers.

Non seulement la Municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc refuse-t-elle de s'engager pour le futur, mais elle tient à ce que la Cabane chez Nathalie entreprenne des démarches auprès de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour régulariser le zonage et les activités permises. 

Cet aspect réglementaire est souvent revenu dans les propos du premier magistrat pour justifier la décision d'interdire la Foire champêtre, après deux week-ends, alors qu'elle devait avoir lieu du 15 juillet au 14 août.

Une position qui n'avait pas tardé à susciter un torrent de réactions sur les réseaux sociaux, entraînant même une pétition en ligne de près de 2000 noms.

Retraçant la chronologie de la «saga», le maire McManus a rappelé que les spectacles à l'intérieur de la Cabane chez Nathalie étaient déjà tolérés «même si ça débordait la saison des sucres». 

«On a toujours mis des réserves sur des activités extérieures et le conseil n'était pas content de se faire placer devant les faits. On a pris une chance, mais il y a eu suffisamment de plaintes un peu partout», a-t-il affirmé avant d'ajouter que leur nombre, «ça ne compte pas», alors que des citoyens voulaient le savoir.

Par la suite, celui-ci a évoqué le plan de développement durable de Saint-Mathieu-du-Parc à l'intérieur duquel on retrouve le maintien de la quiétude des citoyens. 

«Avec de la musique pendant cinq fins de semaine, ce qui est long, la municipalité est obligée d'intervenir. Les gens viennent ici pour la paix. On est content de la Cabane, mais pas aux dépens de la population», a-t-il soutenu, avant d'énumérer une liste d'interventions positives de sa Municipalité envers les gens d'affaires de son territoire.

En s'adressant à l'assistance, Nathalie Simard a exprimé sa volonté de «couper les vendredis et baisser les décibels». 

«On peut s'ajuster. Il faut se donner la main tous ensemble. Je suis prête à faire des concessions. On est ici pour donner du bonheur et de la joie dans un monde de fou», a-t-elle lancé avant d'avouer au Nouvelliste que l'exercice implique des pertes financières. «Mais ça vaut la peine», a-t-elle renchéri.

Une bonne amie de Boucherville, Ginette Latulippe, avait fait le voyage pour venir l'encourager. 

«Ça fait dix fois que nous venons à la Cabane depuis l'ouverture. Ils y ont investi de l'amour et de l'argent», a-t-elle fait savoir. D'autres, comme Sophie Lejeune et Hélène Lemire, ont raconté leur bénévolat à la Foire champêtre.

Par contre, un citoyen de Saint-Mathieu-du-Parc, Émile Simard, a plaidé son droit au calme. «Ils doivent respecter les normes et être capables de se conformer aux lois locales. On peut faire de l'argent, mais en respectant les lois», a dit celui qui fut déjà dérangé par la proximité d'un terrain de camping.

De plus, un résident du lac des Érables a souligné à quel point la pollution sonore n'était pas un enjeu mineur alors que la Municipalité se vante de son incontournable nature.

Mais une personne originaire de l'endroit «trouve déplorable que la Municipalité continue dans cette voie en se montrant réfractaire». «Saint-Mathieu ne doit pas vieillir prématurément», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer