Un cadeau olympique pour Jacob Comtois

De gauche à droite: Victor Comtois, Caroline Lesage,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

De gauche à droite: Victor Comtois, Caroline Lesage, Jacob Comtois, Sébastien Comtois, Léo-Adrien Comtois et Emma-Rose Comtois. C'est une famille bien positive qui se prépare à voir deux de ses membres s'envoler pour Rio.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est tout un cadeau pour le Trifluvien Jacob Comtois. Le jeune garçon de 10 ans aura la chance non seulement d'assister aux Jeux olympiques de Rio, mais de participer à la cérémonie d'ouverture.

Deuxième d'une famille de quatre enfants, Jacob souffre de plusieurs problèmes de santé. Asthme chronique, migraines chroniques, rhinites chroniques, scoliose: ce sont toutes des conditions qui obligent le jeune homme à suivre une pléthore de traitements. Et comme si ce n'était pas assez, non seulement ses parents doivent élever quatre jeunes enfants, mais les quatre éprouvent des problèmes de santé.

«Avec tous les soins dont mes enfant ont besoin, j'ai dû quitter mon emploi. C'est un travail à temps plein», avoue Caroline Lesage, la mère de la famille Comtois.

Avec quatre enfants aux besoins particuliers, il est difficile de remettre en doute la parole des parents lorsqu'ils affirment que leur train de vie est exigeant. Alors que la mère doit conjuguer les rendez-vous multiples des enfants, le père, Sébastien Comtois, occupe deux emplois simultanément d'intervenant social et de professeur de philosophie. «On garde le moral, ça va bien. Regardez-les, malgré leurs maladies, comme ils sont heureux», confie la mère du clan Comtois.

C'est donc dans ce contexte que les Comtois ont reçu au mois d'avril dernier un message de McDonald's Canada qui leur apprenait que Jacob avait été sélectionné pour un voyage aux Jeux olympiques de Rio. «C'est un grand voyage pour moi, j'ai hâte de faire partie de la cérémonie, de voir l'hôtel, notre chambre», raconte Jacob.

Accompagné de son père, le jeune homme s'envolera lundi prochain pour le Brésil. «Tout est super bien organisé. Nous serons accompagnés tout au long du voyage et une équipe médicale sera toujours disponible», assurait Sébastien Comtois.

L'horaire de la semaine est bien chargé. Après une journée d'accueil le mardi, Jacob rencontrera ses pairs à la répétition générale de la cérémonie d'ouverture le jour suivant. En tout, McDonald's envoie entre 150 et 200 enfants de partout dans le monde à Rio, dont cinq du Canada. Puis, les Jeux commencent. Jacob et son père pourront profiter du spectacle, eux qui assisteront à des épreuves le samedi.

«Ce que j'aimerais le plus voir, ce sont les combats d'arts martiaux. J'aimerais ça parce que, après l'école, je participe à des cours de karaté», affirmait fièrement le chanceux.

Quant au père, il espère bien avoir la chance d'apercevoir le cycliste Hugo Houle en action. «Pouvoir encourager un athlète de la région au Brésil, ce serait super. En plus, je le connais bien puisque je lui ai déjà enseigné», témoignait M. Comtois.

Si seulement deux membres de la famille Comtois partent pour Rio, le reste de la maisonnée n'aura pas à attendre bien longtemps avant de prendre le chemin des vacances. «Deux semaines après l'annonce, on apprenait que Rêves d'enfants nous offrait un voyage à Walt Disney, en Floride», ajoutait Mme Lesage. Cette fois, le voyage est en l'honneur de Victor, 7 ans. Le frère de Jacob souffre de problèmes au coeur. D'ailleurs c'est à la suite de son accouchement que la famille a commencé à bénéficier des services du Manoir Ronald McDonald.

«Après avoir passé deux jours au chevet de Caroline en raison des complications liées à l'état de santé de Victor, on a approché le Manoir puisqu'on n'avait nulle part où coucher. Sept ans plus tard, on séjourne encore régulièrement là-bas pour les traitements», ajoute M. Comtois.

Ce sera donc des vacances plus que méritées pour la famille Comtois. «Ça faisait dix ans qu'on n'avait pas eu la chance de voyager. C'est un formidable cadeau qui nous est offert», concluait la mère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer