Deux chats tués par un pitbull

Le chat de Pascale Desjardins est mort samedi... (François Gervais)

Agrandir

Le chat de Pascale Desjardins est mort samedi après avoir été attaqué par un pitbull qui aurait échappé à la surveillance de son maître.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un pitbull a tué deux chats domestiques, alors que ceux-ci se trouvaient dans l'enceinte arrière du logement de leur propriétaire à Trois-Rivières. À leur vue, le chien aurait échappé au contrôle de son maître, avant d'infliger de graves morsures aux félins. Les deux chats ont ensuite succombé à leurs blessures.

Vers 23 h samedi soir, les deux chats, dont les propriétaires habitent la rue Nérée-Duplessis, se promenaient dans la cour arrière de leur logement. Ils ont cependant eu le malheur d'être pris en chasse par un pitbull qui passait par là. Aucun des deux félins n'a pu échapper bien longtemps aux crocs de leur assaillant.

Pascale Desjardins, la propriétaire de l'un des chats, est encore sous le choc d'avoir perdu son compagnon à poil. Elle explique que son chat était un animal d'extérieur et qu'elle n'avait pas besoin de le surveiller lors de ses sorties.

«Le pitbull s'est d'abord attaqué au chat de mon voisin. En voyant cela, ce dernier a frappé le chien jusqu'à ce qu'il lâche son chat. Le pitbull s'est ensuite dirigé vers le mien. Mon chat a bien essayé de se réfugier au deuxième étage du logement, mais le pitbull est allé le rejoindre pour l'achever», s'attriste Mme Desjardins. Au moment de l'attaque, cette dernière était absente de chez elle. Ce sont ses voisins qui, à son retour, lui ont appris la nouvelle.

Les deux chats sont morts dans les 30 minutes qui ont suivi l'attaque du pitbull. Mme Desjardins déplore la fin cruelle de son animal de compagnie qu'elle avait depuis une dizaine d'années. Elle essaie d'ailleurs de trouver une explication à cette perte douloureuse. «Je suppose que le propriétaire promenait son pitbull en laisse. Par contre, ces chiens-là sont puissants. Il n'a pas dû être capable de le retenir», avance-t-elle. La propriétaire endeuillée a également confié que la situation aurait pu être encore pire, puisque des enfants habitent à proximité du lieu de l'agression.

La gravité des événements a causé un bouleversement dans le voisinage. Aussi, la police s'est rendue sur place pour reconstituer le déroulement de l'attaque. «La Sécurité publique de Trois-Rivières a reçu un appel entre 23 h 30 et minuit pour un chat blessé. Quand la police est arrivée sur les lieux, le félin était finalement décédé et le propriétaire du pitbull avait disparu avec son chien», précise Michel Letarte, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Les policiers sont toujours en processus d'enquête afin de déterminer qui est le propriétaire du pitbull et de savoir si ce dernier tenait son chien en laisse.

Du côté de la Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie, on confirme la fin violente du chat de Mme Desjardins. «On a eu un appel de la police pour aller chercher un chat mort. L'autopsie de l'animal révèle qu'il est décédé des suites d'un traumatisme important», observe Sarah-Lise Hamel, responsable marketing et communications à la SPA Mauricie.

Quoi qu'il en soit, Mme Desjardins ne compte pas en rester là. «Je souhaite que l'animal se fasse euthanasier. S'il a mordu une fois, il pourra sans doute mordre à nouveau et je ne souhaite à personne de vivre ce que je vis actuellement. J'aimerais aussi que le propriétaire du pitbull soit poursuivi au criminel. Il serait injuste qu'il n'ait qu'à payer une amende», s'indigne-t-elle.

Le règlement sur la garde d'animaux de la Ville de Trois-Rivières prévoit en effet une amende de 250 dollars pour un animal qui mord, griffe, ou tente de mordre ou de griffer un humain ou un autre animal, lorsqu'il s'agit d'une première infraction.

Depuis quelques semaines, les attaques de pitbulls défrayent les manchettes. Le débat sur ces chiens s'est en effet enflammé depuis le 8 juin, alors qu'un pitbull a agressé à mort une femme de Pointe-aux-Trembles. Christiane Vadnais, 55 ans, est décédée après qu'un pitbull se soit faufilé dans sa cour arrière pour s'en prendre à elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer