Sécurité accrue à l'Amphithéâtre Cogeco

Les contrôles de sécurité à l'Amphithéâtre Cogeco sont... (Olivier Croteau)

Agrandir

Les contrôles de sécurité à l'Amphithéâtre Cogeco sont rehaussés depuis quelques jours, lors des représentations du Cirque du Soleil.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les récents événements de nature terroriste perpétrés un peu partout dans le monde, notamment à Nice et Orlando, incitent certaines organisations à revoir les façons de faire en terme de sécurité. À l'Amphithéâtre Cogeco, depuis une semaine, on a rehaussé d'un cran les mesures de sécurité de manière préventive.

«Ce n'est pas une question d'être alarmiste ou de déclencher un mouvement de panique, bien au contraire. Mais on ne peut pas ignorer ce qui se passe ailleurs dans le monde, et comme organisation, on se doit d'être responsable quand il s'agit d'assurer la sécurité, surtout quand on reçoit des grosses foules dans un endroit précis», croit le directeur général de l'Amphithéâtre Cogeco, Steve Dubé.

Ainsi, depuis mercredi, les employés de l'organisation ont reçu de nouvelles indications quant à la procédure lors de l'admission au site des personnes qui viennent assister au spectacle Tout écartillé du Cirque du Soleil. Les sacs à mains et les sacs que pourraient traîner les spectateurs sont vérifiés au toucher par les personnes en charge de l'accueil. On vérifie spécialement la présence potentielle d'objets métalliques.

«On va regarder aussi si le poids du sac nous apparaît anormalement lourd, ou encore si le volume du sac est vraiment très gros. Dans ce temps-là, nous avons de petits détecteurs de métal pour vérifier que le contenu du sac est normal. On fait aussi quelques vérifications aléatoires de sacs, histoire que ça ne devienne pas routinier ou qu'on ne pense pas qu'on vise un seul type de sac», constate Steve Dubé, qui ajoute que les employés ne recherchent rien d'autre dans les effets personnels, comme des bouteilles d'eau par exemple qui, dans bien d'autres événements, sont confisquées dès l'entrée.

«Ici, les bouteilles d'eau, on les tolère», mentionne-t-il.

Steve Dubé assure que cette décision n'a pas été prise à la suite de quelconque menace ou d'événement qui aurait pu se produire à l'intérieur de l'enceinte de l'Amphithéâtre Cogeco, mais plutôt que l'organisation a pris l'initiative de rehausser sa sécurité de façon préventive, pour le bien-être des spectateurs.

Triste réalité

À la Ville de Trois-Rivières, on salue l'initiative de l'Amphithéâtre Cogeco de rehausser les mesures de sécurité sur le site. Même si la Ville ne se dit pas inquiétée outre mesure, on constate que les derniers événements survenus à la grandeur du globe prouvent qu'on n'est à l'abri de rien.

«C'est la triste réalité de la situation qui se vit dans le monde. Ça ne nous inquiète pas à outrance mais on se rend compte que dans les années à venir, ça va devoir faire partie des préoccupations de nombreuses organisations», mentionne le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant.

Ce dernier rappelle que la sécurité des rassemblements sur son territoire, par exemple lorsque la rue des Forges est fermée à la circulation et ouverte aux piétons, est la responsabilité des agents de la Sécurité publique de Trois-Rivières, mais qu'aucune directive particulière n'a été donnée pour le moment à la suite des attentats de Nice, Orlando ou, plus récemment, Munich.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer