En bref

Derrière, on retrouve Guy Germain de l'Aluminerie Alcoa... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Derrière, on retrouve Guy Germain de l'Aluminerie Alcoa de Deschambault, Martin Brière, président d'Alcoa et Daniel Faucher de l'Aluminerie de Bécancour. Devant se tient l'Enfant Soleil Charles Lecours.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La Randonnée Alcoa permet d'amasser 30 000 $

Les 37 cyclistes de la Randonnée Vélo Énergie Alcoa ont complété le parcours de 250 km dans des conditions climatiques idéales. Leurs efforts ont permis d'amasser 30 000 $ au profit d'Opération Enfant Soleil. Le peloton a quitté Bécancour à 7 h 30 samedi. Les cyclistes ont sillonné les routes de Pierreville, Sorel-Tracy, Sainte-Ursule, Saint-Élie-de-Caxton et Saint-Maurice avant d'arrêter leur course à Trois-Rivières.

Plante toxique le long de la 30

Plusieurs plans de berce du Caucase, une plante exotique toxique, ont été rapportés le long de la route 30, dans le parc industriel de Bécancour. La sève de cette plante contient des toxines qui s'activent lorsqu'elles sont exposées à la lumière. Le contact avec la sève de la berce du Caucase cause des lésions similaires à des brûlures. Il est à noter que les lésions peuvent se manifester jusqu'à 48 heures après le touché. Le portail santé mieux-être du gouvernement du Québec propose une série de mesures dans le cas où il y a eu contact. D'abord, éponger la sève plutôt que de l'essuyer, afin de ne pas l'étendre sur la peau. Ensuite, rincer la surface atteinte avec de l'eau et du savon. Si possible, éviter d'exposer la zone touchée à la lumière pendant 48 heures en portant des vêtements longs. Dans le cas où les brûlures se manifestent, prendre un bain ou appliquer des compresses d'eau froide. S'il y a contact avec les yeux, rincer, puis consulter un médecin. La berce du Caucase est une plante toxique envahissante et il est conseillé aux autorités compétentes de s'en débarrasser avant qu'elle ne se propage.

Le rêve de Mia se réalise

Une jeune fille de Trois-Rivières a vu son souhait être réalisé par la fondation Fais-Un-Voeux (Make-A-Wish) Québec. L'organisme a en effet organisé toute une journée pour Mia, 13 ans, qui souffre d'un méningiome au cerveau. La jeune fille a passé pas moins de six mois à l'hôpital pour subir des traitements qui l'ont grandement affaiblie. Malgré l'épreuve, Mia continue d'espérer qu'un jour, elle pourra réaliser son plus grand rêve: devenir vétérinaire. C'est précisément ce souhait que la fondation a voulu exaucer. Le dévoilement de son voeu a eu lieu chez elle, en présence des membres de sa famille. La jeune fille s'est vu remettre des encyclopédies, des DVD, des albums photos et des peluches sur le thème des animaux. Elle a ensuite été conduite à l'hôpital vétérinaire de Trois-Rivières, où le personnel l'attendait. Mia a pu toucher et nourrir des animaux, visiter la clinique et même assister à une chirurgie.

Les vélos-taxis en fonction pour une bonne cause

Pour une deuxième année consécutive, le service de vélos-taxis sera offert entre le centre-ville de Trois-Rivières et l'Amphithéâtre Cogeco les soirs de spectacle. Le service sera offert gratuitement pendant toute la saison estivale de l'Amphithéâtre. Les vélos-taxis sont conduits par des bénévoles, et tous les pourboires amassés sont remis à Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec. La population est donc invitée à venir faire l'essai de ce moyen de transport, ou à offrir de son temps en venant pédaler pour la bonne cause. À ce sujet, il est possible de communiquer avec le bureau régional de Leucan pour obtenir davantage d'information. Lors de la dernière saison des vélos-taxis, 2500 personnes ont profité du service, ce qui a permis d'amasser 8200 dollars pour Leucan. Cette initiative est rendue possible par la reconduction du partenariat entre la Corporation des événements de Trois-Rivières, Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec et la compagnie Kart à Pédales Trois-Rivières.

L'hôtel de ville de Louiseville bientôt prêt

Chassés par des travaux majeurs de réfection depuis la fin du mois de mai, les Louisevillois retrouveront leur hôtel de ville rénové à compter du lundi 25 juillet. D'ici cette date, les services aux citoyens seront toujours offerts au Centre communautaire (121, rang de la Petite-Rivière), et ce, jusqu'au 21 juillet. Afin de procéder au déménagement, l'hôtel de ville, situé au 105 avenue Saint-Laurent, sera fermé le 22 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer