En bref

Au parc du Centenaire, près de la petite... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Au parc du Centenaire, près de la petite rivière Shawinigan, les participants du Bioblitz s'activent à la tâche. À gauche, Jescika Lavergne, responsable de l'environnement à la Ville de Shawinigan, et à l'arrière, prêts à affronter la nature: Philippe Blais, Denis Brodeur, Mélissa Gélinas, Yan Boissonneault et Laurianne Boivin.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Deuxième édition du Bioblitz à Shawinigan

La Ville de Shawinigan et l'organisme Bassin Versant Saint-Maurice (BVSM) ont lancé vendredi la seconde édition du Bioblitz de Shawinigan. L'événement, qui consiste en un 24 heures d'inventaire biologique, se tiendra jusqu'à samedi au sentier Thibaudeau-Ricard et au parc de la Rivière-Shawinigan. En fait, le Bioblitz n'est rien de moins qu'une étude ayant pour objet d'identifier et de répertorier toutes les espèces d'organismes vivants présents dans une zone donnée. Une quarantaine de participants accompagneront les spécialistes en environnement de la Ville et de BVSM. Ils travailleront par équipe, afin que chaque groupe concentre ses efforts sur un aspect bien précis de l'écosystème: oiseaux, poissons, invertébrés, amphibiens, reptiles, petits mammifères ou flore. Rappelons que l'édition 2015 du Bioblitz, qui avait lieu dans le secteur du lac à la Tortue, avait attiré une soixantaine de participants. Pour ceux qui souhaiteraient approfondir davantage le sujet, une activité d'interprétation aura lieu samedi de 9 h à 10 h au parc de la Rivière-Shawinigan.

Bilan routier de la fête du Canada

La Sûreté du Québec a dévoilé jeudi le bilan routier de la Mauricie et de Lanaudière pour le long week-end de la fête du Canada. Au niveau des accidents, une collision a été fatale et 30 autres ont occasionné des blessures. Du côté des infractions au Code de la sécurité routière, pas moins de 512 ont été enregistrées entre le 1er et le 3 juillet. De ce nombre, plus de la moitié (278) étaient des excès de vitesse. Parmi les autres délits énumérés, 24 étaient en lien avec le port de la ceinture de sécurité, sept impliquaient le cellulaire au volant, et deux étaient en rapport avec la règle du tolérance zéro pour l'alcool. 201 constats supplémentaires ont été distribués pour des infractions diverses. En ce qui concerne la conduite avec les facultés affaiblies, le travail des policiers a mené à l'arrestation de 17 conducteurs. Dix-sept barrages routiers avaient été mis en place.

Nouveau partenariat de transports collectifs dans la MRC de Maskinongé

La Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé et l'entreprise Taxis COOP de la Mauricie ont annoncé mercredi un tout nouveau partenariat en transports collectifs. L'entente entre les deux nouveaux partenaires favorisera l'utilisation des places disponibles aux membres du service de Transports collectifs. Cela signifie qu'il y aura un accès plus grand aux opportunités de Transport pour se déplacer vers Trois-Rivières. Les gens qui pourront en bénéficier davantage sont les résidents des municipalités de Saint-Boniface, Saint-Élie-de-Caxton, Charette, Saint-Étienne-des-Grès ainsi que de Saint-Barnabé. «Nous sommes très heureux de ce partenariat qui permettra à la population de se déplacer beaucoup plus facilement tout au long de l'année», explique Annik Carle, coordonnatrice par intérim du service de Transports collectifs. «Dans un premier temps, nous maximisons les déplacements de Taxis Coop de la Mauricie. Quand il y a de la place de libre, pourquoi ne pas l'offrir à ceux qui ont besoin de se déplacer? Nous travaillons depuis plus de 10 ans avec l'industrie du taxi et tout le monde est gagnant!» Le nouveau service sera donc offert dans la MRC de Maskinongé, du lundi au vendredi. Le transport est offert uniquement aux membres et la réservation est obligatoire.

1449 jeunes accompagnés par le CJE de Nicolet-Yamaska

Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Nicolet-Yamaska tenait, le 31 mai, son assemblée générale annuelle. Pour l'ensemble de ses services et projets, l'organisation a soutenu 1449 personnes de 16 à 35 ans, dont 453 en démarche individuelle et 764 en groupe. Près de 5500 interventions ont été réalisées pour permettre à tous de prendre part au marché du travail, et ce, à court et moyen ou plus long terme. «On peut être fiers de ces résultats positifs dans un contexte où nous avions à nous ajuster, avec Emploi-Québec, à de nouveaux modes de fonctionnement et de financement», soulignait Annie Richard, directrice générale de l'organisme. D'autres changements sont à prévoir alors qu'un plus grand nombre de personnes de 35 ans et moins auront accès aux services de leur CJE. Le conseil d'administration et l'équipe du Carrefour jeunesse-emploi invitent les personnes de cette tranche d'âge, du comté de Nicolet-Bécancour à se présenter à l'un ou l'autre de ses deux points de services situés à Bécancour (secteur Gentilly) et à Nicolet pour recevoir un service en lien avec la recherche d'emploi, le retour aux études, la réorientation de carrière, la persévérance scolaire, l'établissement en région, l'éducation financière, ainsi que l'entrepreneuriat.

Levée de l'avis d'ébullition à Shawinigan

Vendredi, la Ville de Shawinigan a fait savoir par voie de communiqué que l'avis d'ébullition concernant les secteurs de Grand-Mère Est, Saint-Georges-de-Champlain et Lac-à-la-Tortue avait été levé. En effet, il n'est plus nécessaire de faire bouillir l'eau, car elle est de nouveau propre à la consommation. Les résidents de ces secteurs pourront donc s'abreuver sans danger aux sources d'eau courante. Il est à noter que les citoyens touchés par l'avis d'ébullition ont été avertis de sa levée au cours de la journée de vendredi, via le système de messagerie automatisée de la Ville de Shawinigan. Un avis d'ébullition préventif avait été émis mardi à cause d'une chute de pression dans la conduite d'alimentation principale du réseau d'aqueduc de Grand-Mère.

Deuxième édition du Bioblitz à Shawinigan (Courtoisie) - image 6.0

Agrandir

Courtoisie

SUP La Tuque s'installe au Club nautique latuquois

La planche à pagaie (stand-up paddle board ou SUP, en anglais) est un des sports qui ont le plus gagné en popularité dans les dernières années. Cette vague de popularité a rejoint la Haute-Mauricie il y a quelques semaines. La Latuquoise Audrey Goulet a créé SUP La Tuque pour transmettre sa passion. Il faut dire que c'est un sport qui s'adresse à tous, autant les jeunes que les aînés. En plus des cours d'initiation, de fitness et de yoga, les planches sont disponibles en location au Club nautique latuquois. D'autres municipalités de la région offrent également du SUP.

Une course à obstacles à Saint-Édouard

L'entreprise américaine BattleFrog organise une course à obstacles à Saint-Édouard. Plus de 60 obstacles seront offerts aux courageux lors de l'événement qui se tiendra samedi. BattleFrog est une course à obstacles fondée par l'élite militaire américaine. L'événement en offre pour tous les niveaux alors que les parcours auront entre 400 mètres et 64 km. On offrira aussi 3300 $ en bourses aux champions chez les hommes, les femmes et les maîtres (40 ans et plus) de la course de 16 km. C'est une première au Québec pour l'entreprise américaine. Les obstacles ont été dessinés par l'olympien Marc-André Bédard, qui est aussi directeur de course chez BattleFrog.

Exposition d'anciennes voitures à Nicolet

Les amateurs et fins connaisseurs d'automobiles sont invités à remonter dans le temps le 10 juillet au parc Marguerite-D'Youville de Nicolet. Une gigantesque exposition de 200 voitures anciennes et modifiées, des années 1910 à 1990, aura lieu de 8 h à 16 h grâce au comité Les Belles d'autrefois de Nicolet. L'entrée est gratuite pour tous et il y aura de la restauration sur place. Ceux qui désirent exposer un véhicule hors de l'ordinaire pourront le faire pour cinq dollars. Plusieurs prix de participations seront remis par les exposants lors de la journée. L'événement pourrait être annulé en cas de pluie abondante.

Nicolet: Geneviève Duval nommée directrice des Services à la communauté

La Ville de Nicolet a une nouvelle directrice des Services à la communauté. Geneviève Duval vient d'être nommée à ce poste à la suite du départ à la retraite de Luc Labrecque. Mme Duval entrera dans ses fonctions le 11 juillet. Celle qui est à l'emploi de la Ville de Nicolet depuis 2009 occupait le poste de chargée de projet à la revitalisation. Geneviève Duval a précédemment occupé les fonctions de directrice générale de la Corporation de développement culturel de Nicolet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer