Shawinigan veut respecter son budget pour les parcs de planches à roulettes

Le parc de planches à roulettes improvisé près... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le parc de planches à roulettes improvisé près de l'écocentre doit demeurer une solution temporaire, maintient la Ville de Shawinigan.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Bonne nouvelle, le conseil municipal de Shawinigan a arrêté son choix sur deux sites pour établir des parcs de planches à roulettes dignes de ce nom pour divertir les jeunes. Par contre, les soumissions reçues sont trop élevées, de sorte que le processus d'appel d'offres sera repris au cours des prochaines semaines.

En attendant, les adeptes peuvent toujours se rabattre sur le site situé tout près de l'écocentre, une solution de dépannage que la Ville souhaite toujours temporaire.

«C'est sûr qu'il y a une certaine tolérance qui s'installe», commente le maire, Michel Angers. «On s'assure de la sécurité des jeunes, qu'il n'y a pas trop de dangers. On ose espérer que c'est temporaire et qu'il n'y a pas de plaintes qui vont émerger de cela. C'est un groupe de jeunes qui a travaillé extrêmement fort, avec des parents, pour se trouver une place en attendant. Nous leur avons demandé de quitter le centre-ville, la Place du marché, pour aller là-bas. Ils ont dit oui et on est très heureux de ça. En contrepartie, l'an prochain, ils auront leur parc à roulettes.»

En séance publique le 5 juillet, les élus ont adopté une résolution pour rejeter les soumissions reçues pour la construction de parcs de planches à roulettes. Ils sont prévus au parc de la Rivière-Grand-Mère et au parc Antoine St-Onge. Les offres dépassaient le budget de 50 000 $ à 75 000 $.

«Les parcs à roulettes vont se faire et nous en voulons deux», assure le maire. «Nous allons établir un montant à l'avance. On veut que ça coûte 150 000 $ par parc. On n'en veut pas un gigantesque, on en veut qui sont corrects, adaptés.»

Dans son PTI déposé en décembre, le conseil municipal prévoyait un montant de 184 470 $ pour l'aménagement d'un parc de planches à roulettes au parc de la Rivière-Grand-Mère et de 197 650 $ pour le même équipement, mais au parc Jacques-Plante, près de l'amphithéâtre.

Les deux projets étaient attendus en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer