Chiens dangereux: de la sensibilisation auprès des jeunes

La Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie offrira des ateliers de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie offrira des ateliers de sensibilisation dans les écoles primaires de la région cet automne.

À la suite des récentes controverses entourant les chiens dangereux et, à plus forte raison, les pitbulls, la SPA Mauricie a décidé de contribuer à l'éducation des citoyens de demain en donnant gratuitement des formations pour les jeunes à travers la région.

Ayant comme objectif la prévention des morsures, les employés de la Société tenteront de transmettre leur savoir aux élèves en ce qui a trait au langage de l'animal. L'idée, explique Sarah-Lise Hamel, responsable des communications et du marketing à la SPA Mauricie, c'est d'aider les enfants à identifier les signes qu'envoie un chien lorsqu'il est susceptible de mal réagir aux contacts avec l'homme.

«Le chien a un langage qui lui est propre, il émet des signaux auxquels il faut porter attention lorsqu'on en rencontre un avec lequel nous ne sommes pas familiers. On veut former les citoyens de demain», ajoute celle qui agit comme porte-parole de l'organisme.

Questionnée à savoir si un contact avait été établi avec la Ville en vue de légiférer sur les conditions qui encadrent la garde d'un animal comme le pitbull, Sarah-Lise Hamel répond qu'aucun travail n'a été amorcé en ce sens. Par contre, un comité consultatif régional composé des membres du conseil d'administration et d'employés de l'organisme se penche actuellement sur le dossier et devrait émettre des recommandations aux diverses municipalités sous sa juridiction afin d'orienter leur prise de décision. Le comité s'inspirera aussi des recommandations qu'émettra son pendant provincial qui est lui aussi en réflexion sur le sujet.

Pour l'instant, la situation des chiens considérés comme dangereux ne semble pas faire l'objet de beaucoup d'inquiétudes en Mauricie. C'est même tout le contraire puisque deux adoptions de pitbull ont été recensées dans les derniers jours et qu'aucun retour de ces animaux n'a été observé par l'organisme.

Sarah-Lise Hamel rappelle que la SPA Mauricie est l'autorité compétente en terme de plaintes relatives à des attaques d'animaux et que c'est également l'organisme qui pose les conditions de mise en liberté d'une bête qui fait l'objet d'une contestation.

Elle ajoute aussi qu'aucune attaque n'a été rapportée depuis un bon moment déjà et que la situation concernant les chiens dangereux semble être sous contrôle dans la région.

«Le chien a un langage qui lui est propre, il émet des signaux auxquels il faut porter attention lorsqu'on en rencontre un avec lequel nous ne sommes pas familiers. On veut former les citoyens de demain»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer