Mort d'un éboueur: le coroner émet ses recommandations

L'accident s'était produit sur le boulevard Gene-H.-Kruger à... (Stéphane Lessard)

Agrandir

L'accident s'était produit sur le boulevard Gene-H.-Kruger à Trois-Rivières en septembre 2015.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Code de la sécurité routière devrait légiférer afin d'établir les particularités propres à la conduite d'un camion à ordures. C'est du moins ce que recommande le rapport du coroner à la suite du décès de Marc St-Arneault, un conducteur de camion à ordures impliqué dans un accident le 15 septembre 2015.

L'accident s'était produit sur le boulevard Gene-H.-Kruger à Trois-Rivières. M. St-Arneault effectuait un transit entre deux secteurs et ce boulevard était alors en construction. Une partie de la voie vers l'est était fermée à la circulation et les véhicules circulaient à double sens sur la voie ouest. Au moment de reprendre la voie est, M. St-Arneault avait effectué un virage brusque vers la droite et les roues avant seraient montées sur le terre-plein. À la suite de cette manoeuvre, le conducteur de 50 ans a été éjecté du camion. Le camion a poursuivi sa course et la tête de M. St-Arneault a été écrasée par les roues arrière.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour expliquer ce décès et concordent avec ceux amenés précédemment par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) qui avait rendu son rapport public en mars dernier. M. St-Arneault occupait le mauvais poste de conduite pour un transit et il ne portait pas de ceinture de sécurité. La portière était ouverte et la vitesse du camion à l'approche d'un changement de voie était limite compte tenu que les roues ont accroché dans le terre-plein.

Le rapport du coroner conclut donc à un décès accidentel.

Une discordance demeure toutefois entre le Code de la sécurité routière et la norme de référence américaine pour la cueillette de matières résiduelles. Dans le premier, on stipule que toute personne doit porter correctement la ceinture de sécurité dont est équipé le siège qu'elle occupe dans un véhicule routier en mouvement. Quelques exceptions s'appliquent à cette règle, mais aucune en lien avec les conducteurs de camions à ordures.

Quant à la norme américaine, on indique que tous les occupants du véhicule doivent fermer toutes les portières et porter la ceinture de sécurité en tout temps lors des transits. En position de conduite debout, un dispositif de retenu telle une ceinture ou une chaîne entravant la porte doit être utilisé en tout temps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer