Trois-Rivières et Bécancour de nouveau unies

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La navette fluviale qui lie le quai de Sainte-Angèle au port de Trois-Rivières est de retour cet été, les dimanches seulement.

Les restaurants, musées et bars du centre-ville profiteront... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Les restaurants, musées et bars du centre-ville profiteront des retombées économiques que génère l'achalandage causé par la navette.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

C'est donc du 3 juillet au 21 août que fonctionnera la navette fluviale à raison de trois allers-retours de 10 h 15 à 18 h. Marie-Michelle Barette, directrice des communications à la Ville de Bécancour, explique cette décision prise conjointement par les deux villes de limiter l'offre au dimanche par la répartition inégale des passagers. Les statistiques récoltées corroborent puisque 67,5 % du nombre total de plaisanciers qui ont fait appel aux services de la navette l'ont fait le dimanche.

Bécancour mieux positionnée en 2016

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, était visiblement satisfait du retour de ce service en spécifiant qu'il constitue une opportunité afin de poursuivre «l'envolée du visage touristique de Bécancour».

Les travaux de réaménagement du quai et de la marina de Sainte-Angèle constituent selon lui un atout majeur pour attirer les plaisanciers dans la région.

Le maire estime que le montant total des investissements qui y prennent place se situe entre deux et trois millions de dollars. À cet effet, l'édification prochaine de la tour d'observation sur le quai, d'une hauteur correspondant à un édifice de cinq étages, offrira aux touristes un point de vue unique sur le fleuve, la ville de Trois-Rivières et permettra même d'admirer l'embouchure du lac Saint-Pierre.

Bonification du réseau cyclable

Il n'y a cependant pas seulement qu'aux abords du fleuve où Bécancour s'améliore, la terre ferme se voit elle aussi de plus en plus attirante pour les touristes.

C'est ainsi que la remise de 75 000 $ par le Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables jointe à l'investissement d'un peu plus de 175 000$ par la Ville de Bécancour et au montant de 5 000$ de l'organisme «Bécancour à vélo» ont rendu possible la bonification du réseau cyclable de la région qui, pour certains circuits, atteint plus de 100 kilomètres.

Cette somme, affectée à l'ajout de points d'eau, l'aménagement d'aires de repos et à l'installation de trois stations dites «bicibornes» qui permettent aux cyclistes de procéder à des ajustements sur leur vélo s'inscrit aussi dans une volonté de la Ville de Bécancour de sécuriser le réseau routier pour les cyclistes.

Il est à noter que les vélos sont acceptés sans frais supplémentaire à bord de la navette, elle qui est désormais équipée de supports pour faciliter leur transport. À défaut d'avoir sa propre bicyclette, un service de location sera offert.

Un circuit touristique en autobus sera aussi rendu disponible gratuitement aux détenteurs d'un billet de traversée, pour les autres, des frais de 5 $ sont exigés. L'autobus offre le choix entre trois circuits à ses passagers qui consistent en un tour guidé des différents attraits de la région.

Finalement, un partenariat avec le Conservatoire de musique de Trois-Rivières et Tourisme Bécancour est aussi annoncé pour présenter les «Dimanches Bulles Musique» où le répertoire classique de jeunes musiciens accompagnera le verre des plaisanciers dans un chapiteau fraîchement installé sur le quai de Sainte-Angèle, chapiteau qui y restera pour tout l'été 2016.

Du côté de la mairie de Trois-Rivières, on insiste sur les avantages économiques du rapprochement entre les deux rives et le succès qu'a connu la navette l'été dernier.

Les restaurants, musées et bars du centre-ville profiteront des retombées économiques que génère l'achalandage causé par la navette.

Remplaçant le maire pour l'occasion, René Goyette a souligné l'importance qu'accorde la Ville de Trois-Rivières à la coopération économique avec Bécancour en plus de réaffirmer que la navette a été, après seulement une année de fonctionnement, un franc succès d'une rive à l'autre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer