La SPAM sensibilisera les jeunes aux chiens dangereux

Dès la rentrée des classes 2016, la Société...

Agrandir

Dès la rentrée des classes 2016, la Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM) proposera aux élèves des écoles primaires et secondaires de la région des ateliers de prévention afin de les sensibiliser aux événements impliquant les chiens dangereux. Cette mesure est mise en place en marge des travaux déjà entamés par le comité consultatif créé le 9 juin dernier, à la suite de l'attaque mortelle d'un pitbull sur une résidente de Montréal.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Dès la rentrée des classes 2016, la Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM) proposera aux élèves des écoles primaires et secondaires de la région des ateliers de prévention afin de sensibiliser les jeunes aux événements impliquant les chiens dangereux.

Cette mesure est mise en place en marge des travaux déjà entamés par le comité consultatif créé le 9 juin dernier, à la suite de l'attaque mortelle d'un pitbull sur une résidente de Montréal, afin de réfléchir sur les différentes possibilités concernant les conditions de garde de ces animaux en Mauricie.

Le mandat de ce groupe de travail est de proposer aux villes actuellement desservies par l'organisme, des recommandations pour encadrer les chiens susceptibles d'être dangereux tout en tenant compte des avancements du Comité de travail sur l'encadrement des chiens dangereux récemment annoncé par le ministre de la Sécurité publique.

Ainsi, dès l'automne 2016, les écoles primaires et secondaires recevront la visite d'employés de la SPAM afin de suivre des ateliers de prévention des morsures et ainsi harmoniser la relation entre humains et animaux, indique la SPAM.

«De plus, la SPA Mauricie recommande à tous les propriétaires de chiens anxieux ou réactifs face à certaines situations de consulter leur médecin vétérinaire ou un comportementaliste favorisant le renforcement positif. La stérilisation et l'identification des animaux par le billet de la médaille obligatoire et d'une micropuce sont des solutions à privilégier pour tout animal de compagnie», ajoute la SPAM, dans un communiqué diffusé mercredi.

Rappelons qu'à Trois-Rivières, le règlement municipal stipule que tout gardien doit contrôler son chien au moyen d'une laisse lorsqu'il se retrouve sur un chemin public ou une place publique.

À Shawinigan, la Municipalité exige à tout propriétaire de chiens susceptibles d'être dangereux de détenir un permis en plus de la licence municipale obligatoire.

Pour se prévaloir d'un permis, le gardien doit présenter une évaluation comportementale d'un vétérinaire établissant les conditions et les modalités de garde, détenir une assurance responsabilité de 1M $, fournir une preuve de vaccination antirabique à jour et fournir une preuve que l'animal est stérilisé.

Par ailleurs, le règlement à Shawinigan stipule que «le gardien d'un chien susceptible d'être dangereux doit garder son animal muselé et tenu en laisse d'au plus un mètre lorsqu'il se retrouve dans une place ou un endroit public. Le gardien doit également garder son animal attaché sur sa propriété même si cette dernière est clôturée».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer