Partenariat entre le sanctuaire et la Maison Rocheleau

De gauche à droite, on voit Stella Montreuil,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

De gauche à droite, on voit Stella Montreuil, présidente de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Pierre Montreuil, porte-parole du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Jonathan Houle, coordonnateur de la culture au sanctuaire, et Julie Desaulniers, coordonnatrice à la diffusion du patrimoine pour la Corporation.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et la Maison Rocheleau dite Manoir des Jésuites ont uni leur destinée dans le cadre d'un nouveau partenariat culturel et touristique qui a reçu la bénédiction de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières.

En s'alliant, les deux institutions qui sont déjà situées à proximité l'une de l'autre et qui partagent des préoccupations communes, bénéficieront ainsi d'une plus grande visibilité en plus de proposer une offre culturelle plus riche à leur clientèle,

Ce partenariat va notamment se matérialiser par une participation active de la Maison Rocheleau aux diverses initiatives et activités du sanctuaire. Ainsi, des visites guidées conjointes seront proposées afin de faire découvrir ces deux joyaux du patrimoine.

Dans le cadre du Festival de l'Assomption du 7 au 15 août, l'équipe de la Maison Rocheleau sera présente durant trois jours et contribuera à animer le site grâce à un Photobooth avec un personnage historique. La Maison Rocheleau servira également de station lors du rallye familial du sanctuaire en septembre et elle ouvrira ses portes lors de Noël en lumières. Les gens pourront s'y réchauffer et en profiter pour faire une visite.

Notons que la Maison Rocheleau est l'un des plus anciens bâtiments à l'est de Trois-Rivières. Elle appartient à la Ville et est gérée par la Corporation de développement culturel. Elle a été construite en 1742 par François Rocheleau à la demande des Jésuites. Elle a accueilli les Rocheleau pendant plus de 100 ans.

Au fil des siècles, elle a cependant rempli plusieurs fonctions. En 2014, elle est devenue un lieu d'interprétation et présente une exposition qui retrace le parcours des propriétaires du lieu tout en relatant l'histoire de Cap-de-la-Madeleine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer