Le terrain de l'église de Pierreville changera de zonage

L'église de Pierreville est tombée sous le pic... (Stéphane Lessard)

Agrandir

L'église de Pierreville est tombée sous le pic des démolisseurs au cours du mois de juin.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Pierreville) Le terrain où était située l'église de Pierreville, démolie en juin, changera de zonage, c'est-à-dire qu'il passera d'un zonage institutionnel à un zonage commercial. Pour l'instant, c'est un projet de salon funéraire qui est dans l'air pour remplacer l'église.

L'ancien maire de Pierreville, Bertrand Allard, a rencontré la directrice générale de la Municipalité, Lyne Boisvert, en présence des médias, vendredi matin, afin de lui remettre une pile de formulaires signés par 37 citoyens renonçant à la tenue d'un scrutin référendaire à ce sujet.

La directrice générale a analysé ces signatures et confirme qu'elles sont toutes conformes.

Il n'y aura donc pas de tenue de registre ni de référendum.

Le changement de zonage se fera soit au cours d'une séance spéciale ou lors de la prochaine assemblée du conseil.

Le terrain pourra donc servir à d'autres usages que celui qu'il détenait jusqu'à présent. Des avis seront postés à deux endroits dans la municipalité afin de renseigner les citoyens.

Rappelons que le 31 mai dernier, des citoyens ont déposé une demande de participation à un référendum, soit 20 personne dans la zone 1 et 12 personnes dans la zone 9, c'est-à-dire les deux zones contiguës à l'église. Ces personnes n'étaient pas en accord avec un changement de zonage.

«Selon l'article 532 de la Loi sur les élections et les référendums, un groupe de citoyens, dans les deux zones concernées, soit la zone HC-01 ou HC-09, peuvent renverser les demandes de participation à un scrutin référendaire s'il y a 50 % plus un qui s'objectent.

Lyne Boisvert, directrice générale de Pierreville, et Bertrand... (Stéphane Lessard) - image 2.0

Agrandir

Lyne Boisvert, directrice générale de Pierreville, et Bertrand Allard qui a déposé les signatures à la Municipalité.

Stéphane Lessard

C'est ce qui est arrivé lorsque M. Allard a déposé les 37 signatures recueillies au cours d'une démarche porte-à-porte.

«Nous sommes dans la deuxième demande de changement de zonage», indique Mme Boisvert. Une première demande avait été faite l'an dernier, rappelle-t-elle, alors qu'un projet de coopérative et de pharmacie était dans l'air. «On avait vécu un petit peu le même processus. Mais il n'y avait pas eu le nombre suffisant de demandes», dit-elle.

Mme Boisvert indique que «les élus sont en faveur du projet de salon funéraire» qui pourrait s'implanter sur le terrain, indique la directrice générale.

Cette démarche vient de mettre le point final à la saga de l'église Saint-Thomas de Pierreville datée de 1855 et démolie au début de juin.

La décision de la démolir avait suscité, rappelons-le, de vives réactions chez certains, mais la Municipalité avait évoqué des coûts trop élevés pour restaurer l'édifice de briques rouges qui était en mauvais état.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer